Face au vide juridique entourant l’industrie de la carrosserie au Québec, la Corporation des carrossiers professionnels du Québec (CCPQ), soutenue dans son action par les assureurs, demande depuis longtemps au ministère des Transports du Québec de légiférer afin d’encadrer la profession.

Il y a un an, le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, affirmait lui aussi sa volonté de « légiférer et travailler avec la CCPQ » pour arriver à l’élaboration d’un projet de loi pour le mois d’octobre 2015.

Sauf que le fameux projet de loi se fait encore attendre. Pour justifier le retard, des sources proches du dossier affirment que de nouvelles subtilités auraient été apportées au texte. De plus, les syndicats se seraient invités à la table des négociations, s’opposant à certains points du projet de loi et retardant de facto sa finalisation.

Le projet de loi règlementant l’industrie de la carrosserie au Québec ne devrait donc pas voir le jour avant le début de l’année 2016, a appris le Journal de l’assurance.