Harrington Solutions d’Assurances est maintenant dans le giron de Lemieux Assurances, a annoncé le cabinet de courtage, mardi 16 juillet. Il s’agit de la cinquième acquisition en deux ans et la seizième depuis ses débuts en 1989.

Harrington Solutions offre des produits d’assurances commerciales, en aviation, pour les dirigeants et administrateurs, le bris de machine et l’interruption des affaires, entre autres.

Retour aux sources

Pour François Lemieux, le président de Lemieux Assurances, cette première acquisition sur le territoire de la ville de Québec est un retour aux sources pour son cabinet établi sur l’autre rive, à Lévis. « Nous étions déjà présents dans cette ville avec un bureau que nous avions lancé il y a 7 ans. Les experts en assurance d’Harrington Solutions d’Assurances ont développé une clientèle fidèle. Nous comptons leur offrir notre expertise élargie vers d’autres produits d’assurance, d’autres stratégies », a -t-il dit. Lemieux Assurances a notamment bâti son expertise en assurance habitation, automobile, commercial, cautionnement et offres des services financiers.

« L’avenir d’Harrington Solutions d’Assurances est entre bonnes mains. Comme le monde de l’assurance est en constante évolution, nous croyons, par cette action, que les clients auront un service de qualité », a pour sa part déclaré Dave Harrington, président de Harrington Solutions.

L’équipe d'Harrington Solutions d’Assurances emménagera, sous peu, dans les locaux de Lemieux Assurances, situés sur le boulevard de l’Ormière, à Québec.

Rappelons qu’en mars dernier, Lemieux Assurances a annoncé avoir complété un tour de chapeau à Trois-Rivières, en ajoutant à son giron Michel Giroux Assurances, Gilles Cossette Assurances et Pratte et Genest Assurances. En mai 2017, le cabinet de courtage avait également poursuivi son expansion vers le Centre-du-Québec, à Drummondville, en se portant acquéreur de J.L. Paillé Assurances.

Estimé à 50 millions de dollars par le Classement des grands cabinets du Journal de l’assurance, Lemieux Assurances affirme que son volume d'affaires est « encore plus compétitif » avec cette nouvelle acquisition qui couvre les risques spéciaux.