La Financière Sun Life s’est alliée avec BestLifeRewarded afin d’offrir aux employés de ses clients des régimes collectifs de retraite l’accès à une plateforme favorisant le mieux-être en échange de récompenses. Le but étant, à terme, de réduire les coûts directs et indirects engendrés par des comportements à risque. Ce partenariat s’inscrit dans l’initiative Équipés pour l’avenir de l’assureur.

Actuellement en phase de test, la plateforme sera déployée plus largement en avril 2019, indique au Journal de l’assurance Diane Lafontaine, vice-présidente adjointe, markéting et communications, régimes collectifs de retraite, pour la Financière Sun Life.

Un plan personnalisé

Concrètement, l’employé qui souhaite l’utiliser commencera par remplir un questionnaire d’évaluation des risques pour la santé globale. Ses réponses permettront d’identifier ses faiblesses et ainsi de définir des objectifs à atteindre pour améliorer sa situation. De là, un plan personnalisé sera créé et la plateforme lui proposera des actions à réaliser pour parvenir à ses fins.

Un employé qui veut marcher plus pourra synchroniser sa montre connectée ou son téléphone intelligent avec la plateforme pour permettre à celle-ci de savoir s’il effectue le nombre de pas qu’il s’est fixé. Celui qui veut se sentir plus détendu pourra gagner des points s’il assiste à une séance de yoga ou de méditation. Celui qui veut améliorer sa santé financière pourra gagner des points s’il participe à des webinaires lui apprenant comment gérer son budget ou planifier sa retraite.

Des récompenses à la clé

L’employé recevra des points chaque fois qu’il réalisera des actions favorables à ses objectifs personnels. Ces points pourront ensuite être convertis en récompenses définies par l’employeur, en fonction des envies et des priorités de l’entreprise.

Selon le nombre de points accumulés, les employés pourront gagner des cartes cadeaux ou encore faire des dons à des organismes de charité. Ceux qui amassent le plus de points pourront gagner des concours organisés en interne par leur entreprise. « Il y a même des employeurs qui proposent de convertir les points en argent qui peut être versé au REER ou au compte de dépenses de santé de l’employé », indique Mme Lafontaine.

La confidentialité respectée

Toutes les données personnelles seront confidentielles. Par exemple, si un employé indique qu’il boit trop d’alcool et souhaite travailler à régler ce problème, son employeur ne le saura pas. L’employeur n’aura accès qu’à des données portant sur l’ensemble de son groupe d’employés.

« En ayant plus d’informations sur les employés dans leur ensemble, l’employeur va pouvoir mettre en place des actions en leur faveur. S’il constate que 50 % de ses employés indiquent vouloir marcher plus, il pourra par exemple les inciter à aller marcher après leur pause déjeuner », dit Diane Lafontaine.

Une approche « prouvée scientifiquement »

Fondée en 2010, BestLifeRewarded affirme collaborer avec plus de 12 000 organisations et entreprises canadiennes dont Alberta Blue Cross, Environnement Canada ou encore l’Université de Victoria. La compagnie accompagne ainsi plus de 3 millions de Canadiens.

La Financière Sun Life a choisi de s’allier avec cette entreprise car « c’est la seule qui prenait en compte la santé financière, en plus de la santé physique et mentale », mais aussi parce que « leur approche se base sur la science comportementale, prouvée scientifiquement », indique sur Diane Lafontaine.

Selon les résultats de BestLifeRewarded, 18,8 % des utilisateurs de leur plateforme sont moins stressés, 16,5 % mangent plus de fruits et légumes, 14,6 % ont arrêté de fumer et 8,15 % dorment mieux. « Les résultats sont meilleurs et durables lorsqu’ils sont basés sur les priorités des personnes », conclut Mme Lafontaine.

Une initiative similaire a été lancée par Manuvie en 2018. En partenariat avec l’entreprise sud-africaine Vitality, la compagnie propose aux clients de ses assurances collectives et individuelles la plateforme Vitalité, incitant à l’activité physique.