Les ventes de fonds distincts au Canada ont décliné de 1 % au troisième trimestre de 2010, par rapport à la même période en 2009, pour atteindre 1,9 milliard de dollars (G$). C’est ce que révèle une récente étude de LIMRA. Il s’agit d’un revirement par rapport aux trimestres précédents.L’année a démarré sur les chapeaux de roues pour les fonds distincts, dont la croissance des ventes en matière de primes a atteint 31 % au premier trimestre de 2010, par rapport au même trimestre de 2009. Au deuxième trimestre de 2010, elles étaient en croissance de 8 % comparativement à la même période en 2009.

Malgré un recul au troisième trimestre, les ventes de fonds distincts demeurent solides depuis le début de l’année, totalisant 7,4 G$ au 30 septembre 2010. Elles sont en croissance de 14 % lors des neuf premiers mois de 2010 par rapport à la même période de 2009.

Les données de LIMRA sur les fonds distincts incluent aussi les produits de revenus. C’est aussi le cas pour les données sur les dépôts à terme. Les produits de revenus désignent des produits tels que les rentes et les fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR).

Ainsi, 87 % des nouvelles primes des fonds distincts ont pris le chemin des produits d’accumulation depuis les neuf premiers mois de l’année, et 13 % celui des produits de revenus durant cette même période.

En particulier, les fonds distincts REER avaient accumulé 4,0 G$ au 30 septembre 2010, soit 30 % de plus qu’à pareille date l’an passé. Les fonds distincts non enregistrés avaient pour leur part accumulé 2,2 G$ durant cette période de 2010, soit 2 % de moins comparé à la même période de 2009.

Les comptes d’épargne libre d’impôt (CELI) ont de leur côté recueilli 1 % des nouvelles primes de fonds distincts au 30 septembre 2010, soit 92 millions de dollars (M$). C’est 115 % de plus qu’à pareille date l’an passé.

Du côté des produits de revenus, les FERR sous forme de fonds distincts ont accueilli 615 M$ de nouvelles primes au 30 septembre 2010, soit 13 % de plus qu’à pareille date l’an passé. Les fonds de revenus viagers, destinés entre autres à recueillir l’argent en provenance des comptes de retraite immobilisés, ont recueilli des nouvelles primes de 401 M$ lors des neuf premiers mois de l’année, soit 24 % de moins qu’à la même période l’an passé.

Toujours au 30 septembre 2010, l’actif total détenu en vertu des produits d’accumulation et de revenus, incluant les dépôts à termes et les rentes a atteint 112,8 G$. Cela constitue une croissance de 5 % par rapport à l’actif accumulé au 30 juin 2010.

Le rapport de LIMRA mentionne aussi la croissance des produits de combinaison, qui fusionnent les caractéristiques de dépôt à terme et de fonds distincts. Ces produits ont connu une hausse des ventes de 16 % au troisième trimestre de 2010 et de 17 % au 30 septembre 2010, en comparaison aux périodes similaires de 2009. Elles ont atteint 656 M$ au troisième trimestre et 2,4 G$ au 30 septembre.

Les chances sont bonnes pour les fonds distincts de finir l’année en force. L’an passé, les ventes de fonds distincts avaient reculé de 18 % par rapport à 2008, sous l’effet de la crise. Les assureurs avaient limité les pots cassés en 2008, avec une croissance de leurs ventes de fonds distincts de 7 % par rapport à l’année précédente. L’industrie demeure toutefois loin de la croissance de 23 % réalisé en 2007 et du sommet record de 52 %, réalisé en 2004.

Par ailleurs, les données de LIMRA révèlent que les ventes de fonds distincts réalisées au Canada ont surpassé celle des États-Unis depuis 2004, sauf en 2006.

Le sondage de LIMRA a recueilli ses données auprès des compagnies suivantes : BMO Assurance, Canada-Vie, Co-operators Vie, Desjardins Sécurité financière, Empire Vie, Equitable Life, Great-West, Industrielle Alliance, London Life, Financière Manuvie, RBC Assurances, Standard Life, Financière Sun Life et Transamerica Vie Canada.