Les trois vendeurs émérites qui ont personnifié la conférence des champions de la vente du Congrès de l'assurance et de l'investissement 2009 n'ont peur de rien. Ils ont incité les congressistes à faire comme eux et à foncer pour réaliser de nouvelles ventesMembre à vie de la Table ronde des millionnaires (MDRT), André Cyr n'a pas peur de poser les questions qui dérangent. « En un an, prenez-vous plus de temps à vous faire couper les cheveux qu'à planifier votre succession? » Ses réponses ne sont pas mal non plus. « Ce que je fais dans la vie? J'assure des machine à faire de l'argent comme vous, en cas qu'elles brisent ». Autres réponses-chocs : une dette doit mourir avec son créateur; le comptable ne fait pas de chèque; l'assurance vie est comme un parachute, si vous ne l'avez pas au bon moment, vous n'en aurez plus jamais besoin.

Associé chez Regar Gestion Privée, Réjean April n'a pas peur de gérer sa carrière comme une entreprise. Il fonce. Avec ses deux autres associés, il a installé sa relève avec deux nouveaux actionnaires. Sa mission d'affaires : amener ses clients à prendre conscience du rapport qu'ils entretiennent à l'argent. Est-ce la sécurité? La liberté? Celle de faire des choix et d'être capable de les exercer? Ces questions, nous aurions tous avantage à nous les poser, a-t-il lancé aux congressistes.

Propriétaire de son propre cabinet depuis peu, Alexandre Moïse n'a pas eu peur de vaincre un handicap pour arriver au sommet. « À onze ans, j'étais bègue. J'ai surmonté cet obstacle. En six ans de carrière, je suis venu chaque année à cette conférence et je me suis dit : un jour, je serai sur cette estrade. Eh bien, c'est fait! » Comment? Courage, discipline, réflexion, efficacité, audace, s'entourer des meilleurs et fixer des objectifs réalisables. C'est sa recette en tout. Alexandre en a profité pour citer son mentor, Jean-Yves St-Pierre : « Si vous voulez des choses que les autres n'ont pas, vous devez faire des choses que les autres ne font pas. »