Après avoir proposé des couvertures d’assurance sur mesure en partenariat avec de grands assureurs, Tesla s’élance en solitaire aux États-Unis. Le 28 aout, le constructeur de voitures électriques a lancé Tesla Insurance, une solution d’assurance « à prix concurrentiel ».

Tirer profit de la technologie

Le nouveau programme, qui offre une couverture complète et une gestion des réclamations, est « conçu pour fournir aux propriétaires de Tesla des primes réduites jusqu’à 20 %, et dans certains cas jusqu’à 30 % », dit le constructeur.

 « Parce que Tesla connait le mieux ses véhicules, Tesla Insurance est en mesure de tirer profit de la technologie avancée, de la sécurité et de la facilité d’entretien de ses voitures pour fournir une assurance à moindre cout », commente le constructeur.

D’abord en Californie

La police d’assurance de Tesla peut être souscrite en ligne « en une minute à peine » et les clients peuvent l’annuler ou la modifier « à tout moment », promet Tesla.

Lancée en Californie dans un premier temps, Tesla Insurance sera par la suite disponible dans d’autres états américains. Jusqu’à présent, Liberty Mutual était l’assureur partenaire du constructeur aux États-Unis.

Rien n’a été annoncé pour le marché canadien, pour le moment. Au Canada, c’est Aviva qui offre de façon exclusive InsureMyTesla, le programme d’assurance sur mesure de Tesla.

Une « menace » pour les assureurs

GlobalData n’a pas tardé à commenter cette annonce. Selon Ben Carey-Evans, analyste en assurance de la firme spécialisée en données et analyses, l’assurance de Tesla représente « une menace pour les grandes compagnies d’assurance ». En effet, d’après lui, les gros joueurs en assurance « pourraient être complètement exclues du processus d’achat, puisque les propriétaires seront en mesure d’assurer leur voiture directement auprès du fabricant » et ce à moindre cout.

« Les véhicules dotés de technologies coutent souvent plus cher à assurer que les voitures traditionnelles, ce qui est un gros problème pour les consommateurs, car le prix est essentiel pour eux lorsqu’ils envisagent de souscrire une assurance automobile », poursuit M. Carey-Evans.

En parallèle, l’analyste indique s’attendre à ce que Tesla « se penche également sur d’autres marchés » que celui des États-Unis. « Le Royaume-Uni sera probablement l’une des cibles clés, compte tenu du comportement des consommateurs dans le pays », avance-t-il. En effet, selon un sondage mené par GlobalData, 63 % des consommateurs britanniques utilisent des sites de comparaison de tarifs pour souscrire une assurance auto, « ce qui confirme que le prix est un facteur déterminant de leur décision ».