Tag Tracking compte maintenant 50 000 clients. C’est deux fois plus que l’an dernier à pareille date, alors que le fournisseur du système de repérage en comptait 25 000.Tag multiplie aussi les ententes avec les assureurs pour offrir des rabais aux consommateurs. « Tous les assureurs présents en assurance automobile au Québec offrent un rabais sur les primes B3 et B4 (feu, vol et vandalisme) de leur contrat d’assurance automobile. Nous comptons maintenant 17 ententes pour des rabais offerts à l’achat du système Tag », a révélé Freddy Marcantonio, vice-président, assurance, de Tag, en entrevue au Journal de l’assurance.

« Au cours des 24 derniers mois, les assureurs ont constaté que même si le nombre de vols d’autos est en baisse, le cout des pertes totales liées à ce fléau a augmenté significativement. Ça veut donc dire que le cout du vol auto est en hausse, lui aussi. Les assureurs ont donc commencé à corriger le tir et à être plus sévères sur leurs normes », dit-il.

Parallèlement, les primes en assurance automobile coutent de moins en moins cher. « Les assureurs se retrouvent face à un choix. Doivent-ils privilégier la recherche de profits à court terme ou gérer les couts à long terme? Avant, si un véhicule était volé, on le retrouvait. Aujourd’hui, bien souvent, il court le risque d’être une perte totale. Ça fait augmenter le cout du vol, pour les assureurs », dit M. Marcantonio.

Le vice-président, assurance, de Tag se dit particulièrement fier de voir que les assureurs accordent un rabais au consommateur pour l’achat de son système. Trois courtiers ont même emboité le pas : Assurances Fort, Aldego Assurance et Leclerc Assurances. Ces derniers offrent un rabais à leurs clients, peu importe ce que peut leur offrir l’assureur avec qui ils font affaire. Le client choisit ensuite le rabais le plus avantageux entre les deux. Les rabais vont de 50 $ à 300 $, notamment chez Aviva Élite.

Cet assureur est allée un cran plus loin dans un programme créé par Leclerc Assurances. Tous les véhicules récréatifs de haute valeur que Leclerc Assurances assure auprès d’Aviva Élite, tels que des autocaravanes et des caravanes, doivent être dotés d’un système Tag. Aviva Élite procédait auparavant au remboursement des frais de service reliés à l’utilisation du système Boomerang Espion, qui appartient à LoJack Canada. L’assureur a cessé de le faire et va même jusqu’à payer gratuitement un système Tag aux clients qui acceptent de faire la mise à niveau.

Pour M. Marcantonio, de telles ententes sont importantes, car elles permettent de réduire le cout d’accès à la protection qu’offre Tag aux consommateurs. « On ne peut pas demander à un client qui paie 600 $ pour sa prime d’assurance de repayer 500 $ pour un autre système, alors qu’il en déjà un. S’il obtient un rabais de 100 $ sur l’achat de son Tag et un autre 100 $ sur ses primes B3 et B4, il a payé plus de la moitié du système. Il l’aura même payé, au bout de deux ans. Tout le monde est gagnant, car les assureurs et les courtiers protègent leur portefeuille grâce à ces rabais », souligne-t-il.

M. Marcantonio affirme aussi que les assureurs ont revu leurs normes de souscription, au cours des derniers mois. Il prend en exemple le cas d’Intact Assurance, qui a modifié les siennes, au début de juillet.

Cet assureur divise maintenant en trois catégories les rabais qu’il offre pour les systèmes antivols. Les systèmes dits de « protection exceptionnelle » obtiennent un rabais allant de 25 % à 30 % sur les primes B3 et B4. Ce sont des systèmes qui allient éléments de prévention, marquage électronique et multirepérage par radiofréquence.

Seul Tag a obtenu cette certification, jusqu’à maintenant, indique un avis envoyé par Intact à ses courtiers. Par ailleurs, les clients d’Intact qui protègent leur véhicule avec Tag auront droit en exclusivité à une garantie de sept ans sur les pièces et main-d’œuvre du produit, en comparaison de la période habituelle de cinq ans.

Viennent ensuite les systèmes de « protection excellente », qui allient éléments de prévention et repérage par radiofréquence. Ils donnent droit à un rabais de 10 % à 15 %. On retrouve finalement les systèmes de « protection antivols », soit ceux de marquage intensif ou de repérage par GPS. Intact accorde un rabais allant de 5 % à 10 % aux titulaires de polices équipés de ceux-ci. Ces changements sont entrés en vigueur le 11 juillet pour les nouvelles affaires, et le 9 septembre pour les renouvèlements.

47 véhicules volés, 47 véhicules retrouvés

Tag a fêté son 3e anniversaire en juin. Depuis son lancement, l’entreprise n’a subi que 47 vols. Et les 47 véhicules volés ont tous été retrouvés.

Tag compte aussi lancer un nouveau produit à l’automne, qui touche cette fois-ci l’habitation : OttoData. Il s’agit d’un réseau de communication renforcé pour les backups de systèmes d’alarme. Ce réseau sera à l’épreuve des voleurs qui coupent les fils des systèmes d’alarme pour s’introduire par effraction dans un domicile et ne sera pas incommodé par les brouilleurs d’ondes. Pour ce produit, Tag utilisera le même réseau que celui du vol auto. L’entreprise était d’ailleurs en tests bêta avec des fournisseurs de systèmes d’alarme au moment de mettre sous presse.


Télématique : Cellutrak joint le bal

La firme technologique Cellutrak joint le bal des fournisseurs en télématique. L’entreprise offre ainsi un programme exclusif aux assureurs et aux conducteurs de véhicules, qui utilise une interface pour mesurer le comportement d’un conducteur, mais aussi reconstituer des accidents.

Cellutrak ajoute ainsi cet outil à ses systèmes antivols par GPS pour les voitures, les camions, les véhicules récréatifs, les motos, les motos marines et les motoneiges.

L’interface servant à reconstituer des accidents est un système qui agit comme une boite noire : il enregistre les évènements ayant mené à un accident. Quant au module de comportement du conducteur, il donne des conseils aux conducteurs pour qu’ils puissent corriger leurs mauvaises habitudes, notamment les freinages brusques, les excès de vitesse et les renversements excessifs.

Établie grâce aux données collectées par le module de comportement du conducteur, une carte de consommation de carburant est créée, ainsi qu’un pointage qui évalue les performances du pilote. « Cela donne aux parents, par exemple, une façon de mesurer les progrès des leurs enfants ou encore, pour les entreprises, la possibilité de suivre la sécurité de leurs flottes et la consommation de carburant. Les propriétaires de véhicules et les compagnies d'assurance peuvent faire des économies considérables sur les primes d'assurance automobile », affirme l’entreprise.