Systèmes Paul Davis veut ouvrir de nouvelles franchises au Québec. L’entreprise, qui compte aujourd’hui 10 franchises au Québec, souhaite en mettre sur pied deux à trois dans la province, d’ici la fin de l’année.

Pour l’instant, elle ne sait pas encore où seront localisées ces nouvelles franchises. « Nous demanderons aux assureurs d’identifier les régions où il y a une demande », explique Emmanuel Robitaille, directeur de développement, région du Québec de la société.

Cette dernière a d’ailleurs accueilli dans ses rangs deux nouvelles franchises au Québec, au cours de 2012. Plusieurs autres ont été créées par l’entreprise au niveau national. Systèmes Paul Davis rassemble ainsi 58 franchises dans le pays.

Outre les nouvelles franchises, la société continue de tisser des liens avec des assureurs. En 2012, elle a signé trois nouvelles ententes avec des assureurs qu’elle qualifie de « majeurs ». « Cela a fait augmenter notre part de marché », fait valoir M. Robitalle. L’entreprise a aussi renouvelé plusieurs contrats avec des assureurs dont M. Robitaille a préféré taire le nom.

Systèmes Paul Davis investit aussi dans le développement de technologies mobiles destinées aux gestionnaires de projets. Selon M. Robitaille, ces technologies augmentent l’efficacité de l’entreprise; donc, la satisfaction de la clientèle. « Cela fait gagner du temps aux gestionnaires, qui se retrouvent parfois coincés dans les embouteillages dans la région de Montréal », donne-t-il en exemple.

Systèmes Paul Davis a mis en place un programme qui permet aux assureurs d’accéder aux appels enregistrés au sein de l’entreprise et à des tableaux de résultats. Ceux-ci peuvent ainsi juger de la qualité du service à la clientèle. « Les restaurateurs proposent les mêmes prix et les mêmes outils. Leur seule façon de se distinguer est le service à la clientèle », explique-t-il. L’entreprise continuera de développer ce programme.

La société veut aussi offrir aux assureurs un service complet, qui comprend l’urgence et la reconstruction. Son objectif est de faire en sorte que toutes ses franchises proposent des travaux de reconstruction, ce qui n’est pas le cas en ce moment. Toutes les franchises ont toutefois un service d’urgence.