Le réassureur Swiss Re a enregistré un bénéfice net de 953 millions de dollars américains (M$ US) au cours des six premiers mois de l’année 2019. Il s’agit d’une baisse de 5 % par rapport aux six premiers mois de l’année 2018, période durant laquelle le bénéfice net était d’un milliard de dollars américains (G$ US).

L’assurance pour entreprises en chute libre

Le secteur de l’assurance pour entreprises enregistre une perte nette de 403 M$ US. Cela représente une chute de 795 % par rapport au premier semestre de 2018, puisque Swiss Re déclarait un bénéfice net de 58 M$ US pour cette période.

Quant au ratio combiné, il est de 132,8% au premier semestre de 2019, contre 101,7 % l’an dernier pour la même période. Ces résultats découlent « d’actions décisives de la direction pour repositionner l’entreprise », justifie Swiss Re.

Le secteur de l’assurance vie est également en déclin. Le bénéfice net passe de 34 M$ au premier semestre de 2018 à 5 M$ au premier semestre de 2019. Cela représente une baisse de 85 %.

Hausse du bénéfice net en réassurance

Les résultats sont meilleurs du côté de la réassurance. Le bénéfice net pour les activités de réassurance de dommages du groupe est de 771 M$ US au premier semestre de 2019. Il est en hausse de 2,5 % par rapport au premier semestre de 2018, lorsque le bénéfice net était de 752 M$ US. Le ratio combiné est également en hausse. Il atteint 100,5 %, contre 92,9 % au premier semestre de 2018.

Les catastrophes qui se sont produites en début d’année, comme l’écrasement du Boeing 737 Max de l’Ethiopian Airlines ou encore les importantes inondations survenues dans le nord-est de l’Australie, ont eu des conséquences défavorables sur les résultats du premier trimestre de 2019, rappelle Swiss Re.

Du côté des activités de réassurance vie, le bénéfice net atteint 459 M$ US au premier semestre de 2019. Il est en hausse de 15 % par rapport au premier semestre de 2018, lorsque le bénéfice net était de 398 M$ US. Cette augmentation est notamment due à la gestion active du portefeuille ainsi qu’à l'amélioration de l'évolution de la mortalité dans les Amériques, dit Swiss Re.