Gestionnaires d’assurances SUM gardera Morin Elliott Associés dans sa forme actuelle et n’en changera pas le nom. Le grossiste dit vouloir conserver la recette qui a fait le succès de Morin Elliott. Les deux entités opèreront séparément.

somerville_jeff_article

« Nous avons beaucoup de respect pour l’entreprise qu’a bâti John Morin avec son frère, a dit Jeff Somerville, président de SUM, en entrevue au Journal de l’assurance. Il est une institution dans le courtage. Quand il nous a confirmé qu’il voulait planifier son avenir, nous étions heureux d’en faire partie. Nous avons aussi beaucoup de choses en commun, tant du côté de la culture d’entreprise que de nos habitudes de travail », dit-il.

Avec l’acquisition de Morin Elliott, SUM s’attend à terminer l’année avec un volume totalisant entre 52 et 55 millions de dollars (M$). De ce montant, 30 M$ provient du Québec.

Cette transaction sera un match parfait selon M. Somerville, étant donné que SUM se spécialise en responsabilité et que Morin Elliott le fait du côté des biens.

« Nos offres de produits se complèteront bien. Les deux performent très bien dans leur segment respectif. On ne veut pas changer cela. Notre offre sera unique. Par ailleurs, on ne veut pas diluer la valeur que Morin Elliott a bâtie », dit M. Somerville.

Les Gestionnaires d’assurances SUM possèdent des bureaux à Montréal et à Toronto. L’entreprise a été fondée par M. Somerville, Travis Budd, Rick DeGrace, Stan Lam, et Serge Melanson.