Plus de peur que de mal pour les assureurs avec le séisme de magnitude 6,0 qui a secoué la région de Napa Valley dimanche. Bien qu’il soit le plus violent à survenir en Californie depuis celui de 1994, l’Insurance Information Institute (I.I.I.) prévoit que le séisme de Napa entrainera des pertes assurés bien inférieures à un milliard de dollar US (G$US).

L’I.I.I. s’attend également à ce que le nombre de réclamations soit moins élevé lors de cet événement qu’il ne l’a été lors du plus couteux séisme de l’histoire des États-Unis survenu dans la région de Northridge en Californie en 1994 (24,1 G$US de pertes assurées, en dollars de 2013). Ce séisme avait suscité près de 200 000 réclamations.

Les prévisions de pertes moins élevées sont entre autres lien avec le peu d’Américains assurés contre les tremblements de terre. Une sous-assurance qui motive en partie les prévisions de l’I.I.I. Alors que le taux moyen de Californiens dont la résidence ou le logement est assuré contre les tremblements de terre oscille autour de 10 %, seul 6 % des habitants de Napa Valley sont couverts contre ce risque.