Pour se développer dans ses marchés, IDC Worldsource Insurance Network (IDC) dit toujours miser sur le respect des traits culturels de sa clientèle visée.

Dans cet esprit, Samuel Chan, vice-président, marchés asiatiques de l’agent général, aide le bureau du Québec pour développer cette clientèle. Aborder la clientèle multiculturelle est ainsi l’un des fondements de la croissance d’IDC.

« Nous n’arrivons pas ici en essayant de faire les choses différemment. Nous nous fondons et épousons la culture », dit Ron Madzia, vice-président du conseil et actionnaire d’IDC.

Pour ce dernier, l’embauche d’Henriette Bichai à titre de vice-présidente des opérations pour le Québec cadre parfaitement avec cette vision. « Nous lui offrons l’occasion de bâtir quelque chose à partir du début », dit-il.

Mme Bichai ne cache d’ailleurs pas que le multiculturalisme coule dans ses veines. Venant elle-même d’une première génération immigrante venue d’Égypte, son mari est un Québécois natif Des Escoumins, dont le nom de famille est Brisebois, nom que portent aussi ses enfants.

Son objectif pour IDC au Québec ? Que l’agent général ait un visage français inclusif, qui accueille les communautés culturelles comme des communautés qui se comprennent et s’entraident, affirme Mme Bichai.

Pour se faire, elle se dit à la recherche de conseillers engagés, dit Mme Bichai. « Nous ne recherchons pas des conseillers qui placent des affaires à temps partiel. Nous ne voulons pas prendre le risque de conformité. Nous reposons sur quatre piliers : conformité, développement des conseillers, technologie et reconnaissance. »

Pour optimiser son soutien technologique, IDCWIN est passé au système d’arrière-guichet Wealthserv de Bluesun en 2017 pour l’administration des affaires de fonds communs. IDCWIN en est encore à l’intégration des données pour le volet assurance vie de Wealthserv. M. Madzia a dit prévoir qu’elle sera terminée au cours de l’été.