Manuvie s’est fixé comme objectif en juin 2018 de réduire ses dépenses de cinq milliards de dollars. Le tout semble en bonne voie de se réaliser, si on se fie aux propos de son PDG Roy Gori.

Lors d’une téléconférence avec des analystes financiers, il a révélé que Manuvie avait dégagé 3,7 G$ de capitaux. Certaines initiatives mises en place porteront leurs fruits plus tard, ce qui fait que ce chiffre grimpe à 4,3 G$, soit 86 % de l’objectif de Manuvie.

Ce n’est pas fini, selon M. Gori. « Nous croyons que nous aurons d’autres occasions de réduire notre profil de risque et de libérer du capital, que nous pourrons redéployer. Nous évaluons toutes les options, tant organiques que non organiques, pour optimiser la gestion de nos volumes de nos blocs patrimoniaux. Nous continuons de gérer agressivement nos dépenses pour améliorer notre efficience. »

M. Gori a tenu ces propos à la suite de la divulgation des résultats du deuxième trimestre de 2019, le 8 aout. Le Journal de l’assurance a pris connaissance de la transcription de la téléconférence à ce sujet, rendue publique en début de semaine.

Les dépenses de Manuvie ont augmenté de 3 % au deuxième trimestre de 2019 par rapport à la période correspondante de 2018. Depuis le début de 2019, cette hausse est de 1 %.