Les revenus d’exploitation des assureurs de dommages ont décliné en 2016, selon un rapport de la firme de notation Fitch Ratings. Dans son analyse d’un groupe de 43 assureurs et réassureurs de dommages nord-américains, Fitch a noté que leur retour sur l’équité moyenne agrégé s’est situé à 6,6 %, en baisse par rapport à l’année précédente (7,4 %). La firme note qu’avoir un retour de plus de 10 % est un défi que pose le marché. Du groupe, seuls 10 assureurs ont rapporté un retour sur l’équité moyenne à double chiffre. Ces résultats sont les plus bas depuis 2011, alors que l’industrie faisait face à des pertes significatives dues à des catastrophes globales.

« Les assureurs spécialisés étaient les seuls à inscrire des améliorations à leur retour sur l’équité moyenne. Les segments personnels et de réassurance ont connu les revenus d’exploitation les plus élevés des cinq dernières années parmi les assureurs. Toutefois, les réassureurs ont présenté la plus faible hausse des primes, due à la compétitivité des prix », explique Christopher Grimes, directeur chez Fitch.

Pertes pour catastrophes de 12,6 G$

Par ailleurs, le ratio combiné pour l’agrégat s’est élevé de 2,2 %, pour atteindre 96,7 % en 2016, dû au fait que l’industrie a connu une hausse des pertes pour catastrophes et une réduction des bénéfices de l’accroissement des réserves des années précédentes.

Les pertes pour catastrophes assurées ont augmenté de 50 % en 2016 pour atteindre 12,6 milliards de dollars.

Fitch maintient une perspective stable pour les secteurs commercial, personnel et de réassurance, et prévoit qu’il n’y aura pas de changements des taux dans les prochains 12 à 24 mois. Toutefois, la firme met en garde qu’elle maintient des perspectives négatives à l’égard de la profitabilité si les comportements de souscription et de prix ne changent pas.