Dans le cadre de ses activités québécoises, la Financière Hub entend aller chercher ses conseillers un par un plutôt que de croître par acquisition.Cette stratégie de croissance organiquea été fructueuse jusqu’à maintenant. Dirigé par la vice-présidente régionale, Montse Klein, Financière Hub a connu au Québec une croissance de ses nouvelles primes de 286% pour les deux années se terminant le 31 décembre 2006.

De plus, la filiale de distribution en assurance vie et en produits d’investissement du consolidateur géant, Hub International, compte à ce jour 145 représentants actifs au Québec. Il y a deux ans, la Financière Hub en comptait à peine une cinquantaine. Pour sa part, l’équipe d’administration de Montréal est passée de quatre à douze employés durant cette période.

En entrevue au Journal de l’assurance, le directeur du marketing de Financière Hub au Québec, Robert Benson, est resté muet sur le volume de primes que représente cette croissance de 286%.

C’est que Financière Hub part de bien peu au Québec, elle qui n’a acheté qu’un seul cabinet ici depuis sa récente incursion. Cabinet qu’elle devait revendre par la suite à son propriétaire d’origine. Ailleurs au Canada, Hub a acquis 18 agents généraux en 10 ans. La firme compte au total 3 000 conseillers indépendants actifs au Canada.

Malgré tout, Robert Benson est loin de considérer les activités du Québec comme le parent pauvre de Financière HUB. « Nous avons décidé de croître un conseiller à la fois au Québec, ce qui constitue un modèle différent de partout ailleurs au Canada pour Financière Hub », a révélé M. Benson.

Le directeur du marketing entend bien sûr étendre sa base de conseillers au Québec. Pour se distinguer, Robert Benson pose son entreprise comme un facilitateur d’affaires. Une vérité de la Palice? « Tous se décrivent ainsi, mais tous n’ont pas les ressources pour le faire », a rétorqué M. Benson. Robert Benson croit que la Financière Hub se distingue particulièrement à l’endroit de ses outils de technologie destinés au soutien des conseillers dans le traitement de leurs affaires, et destinés à assurer la conformité de leurs transactions.

« Dans notre industrie, financer et soutenir de tels systèmes, c’est ce qui va couler la plupart des agents généraux. Plus ça va, pire c’est. Ces systèmes nous ont coûté quelques M$ », dit-il.

Aussi, M. Benson vante l’infrastructure nationale de Hub, qui lui permet de recevoir de plus gros bonis de production de la part des assureurs, étant donné le volume important des transactions. « Nous ne recevrions pas tant si nous exercions nos activités au Québec seulement. »

Par contre, il arrive à Hub que sa taille lui joue des tours. « Sun Life a ouvert les portes à plus d’agents généraux récemment, révèle M. Benson. Nous avons donc perdu la production de cabinets qui passaient par nous auparavant pour donner accès à leurs conseillers aux produits de Sun Life. Nous nous efforçons alors d’aller chercher de la production ailleurs. »

Financière Hub compte une quinzaine de fournisseurs en assurance vie, dont Manuvie, Sun Life et Canada-Vie. Le 1er mai 2007, elle ajoutait AXA Assurances à son offre.