Logiciels Modulex lancera un système d’applications de guichet (front office) destiné aux représentants à l’occasion du Congrès de l’assurance et de l’investissement le 7 novembre prochain.

Le système appelé REPman assurera le suivi de la prospection, l’analyse de besoins financiers et le ciblage des possibilités de ventes croisées grâce à un volet « secrétaire virtuelle».

À partir de l’information sur les affaires existantes, ce volet recommandera par exemple d’appeler tel client pour lui offrir un produit qu’il n’a pas déjà. REPman sera en effet relié en temps réel au système d’arrière-guichet (back office) AGEman. « Avec REPman, nous bouclons la boucle qui va du back office jusqu’au représentant », clame Daniel Brisson, président de Modulex.

Pour le moment, REPman ratissera le marché des cabinets de petite et moyenne taille et leurs conseillers. « Nous ciblons les agents généraux associés (AGA) et les cabinets de dix à 25 représentants qui veulent conserver leur autonomie. »

M. Brisson s’attend à ce que le lancement de REPman stimule les ventes d’AGEman dès la fin de l’année. AGEman compte plus d’une vingtaine de cabinets et quatre comptes nationaux parmi ses clients. Ses ventes ont atteint un plateau, admet M. Brisson. Les futurs développements se heurtent en effet au fait que les grands cabinets québécois, Groupe Cloutier, Force financière Excel, les Agences d’Assurance Copoloff, disposent de leur propre système de gestion administratif (back office), explique-t-il.