Nouvelle offensive en assurance habitation: L’Union canadienne offre de payer les frais mensuels de centrale de surveillance des systèmes d’alarme à certains clients.L’Union canadienne se dit prête à payer les frais mensuels de la centrale de surveillance du système d’alarme pour ses assurés en habitation qui adhèrent à la protection Option intégral. Elle dit devenir ainsi le premier assureur de courtage à offrir un tel remboursement en assurance habitation.

Cette protection est offerte par l’entremise du fournisseur Le Groupe Intégral.

« L’Union canadienne s’engage à débourser les frais mensuels de la centrale de surveillance tant et aussi longtemps que l’assuré fait affaire avec Le Groupe Intégral. Notre objectif est de permettre aux assurés de se munir de protections adéquates pour limiter les dommages causés par les sinistres », indique Chantal Lafond, conseillère en communications et en marketing à l’Union canadienne.

Cette nouveauté fait partie des modifications apportées par l’Union canadienne à son programme Prévention habitation. Option intégral est la protection maximale offerte par Le Groupe intégral. Les assurés qui n’y adhèrent pas peuvent toutefois profiter d’un rabais sur leur police d’assurance selon la protection choisie.

Mme Lafond précise que le programme Prévention habitation a été révisé pour favoriser la prévention. « Nous voulons avant tout que le client soit protégé. Nous voulons créer une situation gagnant-gagnant avec l’assuré. Si celui-ci subit moins de dommages en étant bien protégé, nous aurons moins de réclamations à payer. Notre but est donc de limiter les pertes de nos assurés », explique-t-elle.

Les modifications au programme suscitent beaucoup de demandes de la part des courtiers, d’après Mme Lafond. « L’Union canadienne veut fournir tous les outils nécessaires aux courtiers pour les aider à mieux conseiller leurs clients. Nous ne pouvons pas prévenir toutes les pertes causées par l’eau ou par le feu. Nous pouvons cependant limiter les dommages en incitant nos assurés à prendre certaines précautions. S’assurer que les détecteurs d’incendie sont bien placés est un exemple », fait remarquer Mme Lafond.

L’Union canadienne a également apporté des modifications à son programme Prévention automobile. Elle s’est associée avec Info-Crime pour mettre en place celles-ci.

L’assureur offre donc divers rabais aux conducteurs qui sont équipés d’anti-démarreurs, de systèmes de marquage et de systèmes de repérage. Les rabais offerts par l’Union canadienne peuvent aller jusqu’à 30 %. Ceux-ci peuvent même aller jusqu’à 35 % en assurance automobile commerciale pour les véhicules qui sont munis d’un système de repérage Kolombo.

« Nous voyons une augmentation des vols en automobile année après année. Cette augmentation est de 16 % pour la dernière année à la grandeur du Québec selon Info-Crime. Nous nous sommes donc adaptés au marché des voleurs. Plus personne ne regarde quand on entend sonner un système d’alarme sur une voiture. C’est rendu courant. C’est pour cette raison qu’on demande au minimum un anti-démarreur sur la voiture pour pouvoir profiter des rabais. Nous voulions créer un programme à l’image du marché », souligne Mme Lafond.

Toutes ces mesures sont en vigueur depuis le 22 janvier dernier pour les nouveaux clients de l’Union canadienne. Elles le seront le 6 mars prochain pour les renouvellements. Celles-ci seront applicables partout au Québec, autant en automobile qu’en habitation.

ING Canada avait lancé le bal en décembre dernier. L’assureur avait annoncé qu’il offrait de payer l’installation et les frais mensuels de dispositifs Boomerang à certains de ses clients, selon leur véhicule et leur lieu de résidence.