Avec le décès d’Anne-Marie Trahan, le Service de conciliation en assurance de dommages (SCAD) a dû réorganiser la composition de son conseil d’administration, dont l’ancienne juge occupait la présidence.

Mme Trahan combattait un cancer depuis un court moment. Elle a rendu l’âme le 12 juillet dernier. « Sa contribution, sa passion et sa joie de vivre manqueront à notre organisme », a commenté son porte-parole Jerry Grymek à l’intention du Journal de l’assurance.

Elle était administratrice du Service de conciliation en assurance de dommages depuis février 2013. Elle en était la présidente depuis octobre 2018.

La vice-présidente du conseil Marguerite Vogel prendra le relai de façon intérimaire à la tête du conseil de l’ombudsman en assurance de dommages au Canada jusqu’à la prochaine assemblée générale annuelle de l’organisme, prévue pour octobre 2019.

Mme Trahan siégeait aussi à titre d’administratrice indépendante représentant le Québec au sein du conseil d’administration de l’organisme. Celui-ci a amorcé ses recherches pour trouver quelqu’un remplissant cette fonction.