L’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC) poursuit avec la deuxième phase de sa recherche sur la divulgation d’informations financières, explorant la possibilité d’améliorer la compréhension des investisseurs en ce qui a trait aux informations sur les frais et le rendement au moyen d’outils interactifs en ligne.

Cette deuxième étape s’inscrit dans le cadre de ses recherches sur l’efficacité de la divulgation financière qui sont dirigées par Jeremy Burke de l’Université de Californie du Sud et Oded Nov de l’Université de New York. L’équipe a mené des recherches similaires pour le compte de la Financial Industry Regulatory Authority aux États-Unis.

S’appuyer sur la première étude

« L’IFIC a jugé qu’il était important de s’appuyer sur les conclusions de la première phase de notre étude sur l’économie comportementale et d’explorer plus en détail d’autres méthodes pour améliorer la compréhension des investisseurs, soutient Paul Bourque, président et chef de la direction, IFIC. Nous espérons que les résultats de cette étude pourront être utilisés par les sociétés pour évaluer leurs rapports et leurs pratiques en matière de communication de l’information. »

La première phase de recherche publiée en mars a identifié des obstacles comportementaux à la compréhension des déclarations de confidentialité de la deuxième phase du Modèle de relation client-conseiller (MRCC2) et incluait des tactiques spécifiques pour les résoudre. Il a noté un désir universel de divulgation des performances des frais afin d’aider les investisseurs individuels à comprendre leurs déclarations et à prendre des décisions financières éclairées.

Les chercheurs de la nouvelle étude mèneront un essai contrôlé aléatoire avec 1 000 investisseurs canadiens afin d’évaluer l’efficacité relative de la divulgation interactive en ligne par rapport aux déclarations actuelles dictées par le MRCC2. Les déclarations en ligne sont en cours d’élaboration en consultation avec les intervenants de l’industrie.