Le Conseil canadien des responsables de la réglementation d'assurance (CCRRA) vient de rendre publiques ses  recommandations finales destinées à répondre aux enjeux dans le domaine de l'assurance voyage.

« Nous avons écouté le public et les courtiers d'assurance. Cette démarche transparente, à laquelle tout le monde souscrit au pays, nous permet d'atteindre l'objectif fondamental de renforcer la confiance des consommateurs dans la protection que leur offre leur assurance lorsqu'ils voyagent, a déclaré Patrick Déry, président du CCRRA et surintendant de l'encadrement de la solvabilité à l’Autorité des marchés financiers. Nous estimons que ces mesures rempliront une bonne partie des attentes des consommateurs canadiens qui voyagent à l'étranger. »

Vers l’adoption d'une terminologie normalisée

Si le CCRRA juge que le marché de l'assurance voyage au Canada est solide et concurrentiel, l’organisme de régulation estime donc qu'il est possible d'apporter des améliorations. Les recommandations définitives exposées dans l'énoncé de position de l’organisme prévoient ainsi l’adoption d'une terminologie normalisée, l’amélioration du processus de demande, d'examen préalable et de réclamation, ou encore, la simplification des documents d'information.

La mise en œuvre de mécanismes adéquats de contrôle et de surveillance tout au long du cycle de vie des produits ainsi que l’amélioration de la formation du personnel de vente sont également préconisées.

Dans un souci de protection des consommateurs et afin de renforcer leur confiance dans les produits d'assurance voyage, le CCRRA annonce par ailleurs qu’il suivra de près la mise en œuvre des recommandations pour s'assurer qu'elles seront adoptées en temps opportun.