Selon un sondage de Léger réalisé pour le compte de la Chambre de l’assurance de dommages (ChAD) sur la vente par Internet, 65 % des consommateurs québécois préfèrent acheter leur assurance de dommages entièrement auprès d’un agent ou d’un courtier.

Conférencière lors de la Journée de l’assurance de dommages qui s’est déroulée le 15 mars à Montréal, la présidente de la ChAD, Maya Raic a dévoilé plusieurs autres résultats qui donnent des munitions au réseau de distribution. Parmi les consommateurs sondés, 28 % accepteraient d’acheter de l’assurance en ligne, à condition qu’un agent ou un courtier révise le contrat et confirme la transaction.

3 personnes sur 4 ont peur d'être mal assurées

Trois personnes sur quatre ont dit craindre que leur contrat ne réponde pas à leurs besoins et qu’une réclamation soit refusée s’ils l’achètent en ligne sans parler à un agent ou un courtier en assurance de dommages.

Seuls 7 % des répondants se sont dit prêt à acheter leur assurance entièrement en ligne. La ChAD a effectué le sondage en janvier 2016, auprès de 500 Québécois âgés de 18 ans et plus.