Les Québécois demeurent indifférents face à la problématique du vol auto. C’est ce qui ressort d’un sondage commandé par Repérage Boomerang pour évaluer les perceptions, attitudes et comportements des Québécois à l’égard du vol automobile.Un exemple de cette indifférence se démontre par le fait que 81 % des personnes sondées pensent que le taux de vol auto est élevé au Québec. Le paradoxe est soulevé lorsque qu’environ 84 % d’entre eux disent cependant ne pas être inquiets à l’idée de se faire voler leur propre véhicule.

« Les gens ne semblent pas réaliser que 10 % de leur prime d’assurance sert à payer les indemnités versées par les assureurs à ceux qui se sont faits voler leur véhicule. On voit qu’il n’y a que les compagnies d’assurance qui ont cette question à cœur et qui pensent prévention. Les voleurs de véhicules au Québec sont parmi les plus expérimentés au monde et des mesures qui semblent efficaces sont rapidement déjouées. Il y a donc toute une sensibilisation à faire de ce côté », affirme Freddy Marcantonio, de Repérage Boomerang.