Les bénéfices se font rares pour Assurance Economical depuis le deuxième trimestre de 2017. L’assureur encaisse de nouveau une perte nette de 33,3 millions de dollars (M$) au troisième trimestre de 2018. C’est toutefois une amélioration par rapport à la perte de 51,5 M$ enregistrée à la période correspondante de 2017.

Bien que l’exercice 2018 ne présente aucun bénéfice, contrairement à 2017 où le premier trimestre affichait des profits de 5,3 M$, le cumulatif des neuf premiers mois de l’année est meilleur que l’année précédente. Les pertes nettes sont de 59,6 M$ au 30 septembre 2018, par rapport à 64,7 M$ en 2017.



Le ratio combiné continue quant à lui d’osciller, mais toujours au-dessus de la barre critique de 100 %. Pour le troisième trimestre de 2018, celui-ci se situe à 114,1 %, en baisse par rapport au ratio combiné de 116,2 % au trimestre correspondant de 2017.

En revanche, le ratio combiné s’est détérioré de 70 points de base, passant de 112,2 % à 112,9 %, pour les neuf premiers mois de 2018.

Economical précise que le ratio combiné inclut les activités de Sonnet, la filiale Web direct de l'assureur, et des investissements faits dans le développement et l’implantation de leur nouvelle plateforme de gestion de polices Vyne.



Les mesures correctives en cause

Rowan Saunders, président-directeur général d’Economical, justifie les mauvais résultats par les mesures correctives mises en place par l’entreprise et par les conséquences de la hausse des catastrophes.

« Notre ratio combiné pour le trimestre a été fortement affecté par la poursuite des investissements stratégiques et les catastrophes exacerbées. Les mauvaises conditions météorologiques et les sinistres catastrophiques importants survenus tout au long de l’année sont l’une des pires années climatiques que nous ayons connues. Nous continuons à mettre en œuvre des actions correctives pour améliorer notre performance de souscription et à évaluer d’autres actions nécessaires étant donné les ratios combinés toujours élevés de nos lignes automobiles à travers le pays », a-t-il précisé.

Sonnet double ses primes

L’assureur a également enregistré une hausse de 74,7 M$ (12,5 %) de ses primes brutes souscrites au troisième trimestre, celles-ci passant à 671 M$. Dans le segment d’assurance des particuliers, la hausse a été de 19,4 %, en grande partie grâce à la filiale numérique directe d’Economical. Sans préciser exactement à combien elles s’élèvent, l’assureur a affirmé que ses primes brutes souscrites ont doublé par rapport au trimestre correspondant de 2017.

Economical écope tout de même d’une perte de souscription de 79,4 M$, en baisse par rapport à la perte e 89,7 M$ du troisième trimestre de 2017. Les catastrophes ont couté 37,5 M$ à l’assureur, majoritairement en raison des tornades ayant touché le Québec et l’Ontario.