Le regroupement en assurances contre les cyber-risques de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) permet à environ 90 municipalités de profiter d’une couverture complète en matière de cyberassurance offerte par BFL Canada.

Une carte interactive, créée par le Journal de l’assurance, permet de voir les municipalités qui bénéficient de la couverture.



Notons également que près du tiers (29) des municipalités sont situées en Montérégie et que 10 d’entre elles sont dans les Laurentides. De plus,  aucune municipalité de la région administrative de Laval ne bénéficie d’une couverture offerte par le regroupement. 



« Notez que tous nos regroupements en assurances sont ouverts autant aux organisations municipales membres et non-membres de l’UMQ, donc ce n’est pas nécessairement un indicateur efficace. Dans ce cas-ci par exemple, Cap-Chat a adhéré à ce regroupement, mais n’est pas membre de l’Union », explique Patrick Lemieux, directeur des communications et du marketing pour l’UMQ.

Une protection complète

La couverture comprend une protection contre les cyberattaques, le piratage et « les demandes de rançons par des cybercriminels ». De plus, l’UMQ soutient que « les municipalités participantes profiteront aussi d’un service d’assistance complet en cas d’attaques contre leurs systèmes ».

La couverture offerte est de 250 000 dollars, avec une possibilité d’augmenter le tout jusqu’à 2 millions de dollars. « Selon une analyse indépendante des soumissions reçues dans le cadre de l’appel d’offres public, les municipalités participantes bénéficieront, en moyenne, de primes 50% plus basses que si elles avaient obtenu la même couverture individuellement », souligne l’UMQ.

Une campagne d’adhésion réussie

Le contrat, qui a suivi un appel d’offres public lancé en avril dernier, a été octroyé à l’assureur le 14 juin dernier. L’entente entre l’UMQ et BFL Canada, qui est d’une durée de 5 ans, est entré en vigueur le 1er juillet dernier.

« Comme le regroupement en assurances contre les cyber-risques est tout nouveau et qu’il s’agit du premier appel d’offres public que nous menons à cet effet, nous sommes très satisfaits de l’engouement qu’a suscité notre campagne d’adhésion de l’hiver dernier auprès du milieu municipal », explique M. Lemieux.