Le nombre de fusions et acquisitions faites par des assureurs de dommages est plus élevé que celui des assureurs de personnes et des intermédiaires de marché. C’est ce qu’affirme GlobalData dans son plus récent rapport Digital Challengers in Insurance – Thematic Research.

La firme spécialisée en données et en analytique soutient qu’entre janvier et mai 2019, le secteur de l’assurance de dommages a enregistré 26 transactions.

« Le secteur a dépassé les leadeurs de l’année dernière, soit les assureurs de personnes et les intermédiaires de marché, qui ont déjà signé 7 et 17 contrats en mai 2019. L’assurance de dommages a également augmenté ses investissements dans les start-ups, montrant une forme d’innovation. Les principaux produits du secteur sont en train d’être révolutionnés par des assureurs proposant des polices simples et des produits numériques », explique Ben Carey-Evans, analyste en assurance pour GlobalData.

En 2018, les intermédiaires ont réalisé 65 transactions, contre 64 pour les assureurs de dommages et 53 pour les assureurs vie.

Trois secteurs visés par les investisseurs

D’après GlobalData, l’assurance automobile, l’assurance habitation et l’assurance voyage ont innové depuis la fin de 2018, attirant ainsi les investisseurs.

M. Carey-Evans ajoute que les tendances en assurance vont présentement vers le numérique et vers la simplification des processus d’achat de police. « Les assureurs continuent de viser les millénariaux, dans le but de leur offrir le même niveau de service auquel ils se sont habitués dans d’autres secteurs. Les compétiteurs numériques commencent à façonner l’industrie de l’assurance, en particulier les produits d’assurance de dommages, à mesure qu’ils continuent d’innover et d’améliorer le choix et le service accessible aux clients », dit-il.