Martel & Martel assurance commerciale et collective s’est associé avec Intact Assurance pour mettre sur pied la première police complète conçue spécifiquement pour les quelques 250 camions de cuisine de rue (food trucks) du Québec. Le cabinet est le fournisseur exclusif du programme.

L’idée est venue d’Anne Martel, coprésidente de Martel & Martel. Un client a contacté le cabinet dans le but de faire assurer son camion de rue, mais au moment d’approcher les assureurs, les embuches ont commencé. « Les camions-restaurateurs se situent entre l’entreprise et l’automobile. Ce n’était pas possible d’assurer le camion en entreprise, comme il n’avait pas d’adresse fixe et l’assurance automobile ne voulait pas couvrir le bris de machine. », a-t-elle expliqué au Journal de l’assurance.

Particularités du produit

La police pour camions de cuisine de rue couvre désormais le bris de machine et la perte d’exploitation. Les restaurateurs de rue n’étaient pas nécessairement couverts contre ces pertes avant. « Ce sont les deux gros morceaux importants de la police. Il a fallu aller dans le mot à mot des contrats d’assurance pour s’adapter à cette nouvelle clientèle. », dit Mme Martel.

Martel & Martel a aussi dû prendre en considération la responsabilité civile dans la création de la police. Cette dernière couvre automatiquement la responsabilité civile pour 5 millions de dollars. « Les assureurs donnent 2 millions de dollars pour une police automobile. La plupart des festivals demandent d’être couverts pour 5 millions, ce qui posait problème et plusieurs camions se faisaient refuser l’accès à des sites de festivals », ajoute Anne Martel.

Travail de terrain

Il aura fallu près d’un an pour mettre sur pied la police. Mme Martel a choisi de rencontrer directement les restaurateurs de ces camions de rue afin de connaitre leurs besoins avant de rencontrer les assureurs. « C’est là que j’ai réalisé qu’ils étaient tous mal assurés et qu’ils n’étaient pas réellement au courant que c’était le cas. Un camion de rue c’est un investissement on parle d’un cout moyen de 115 000 $. »

L’Association des restaurateurs de rue du Québec (ARRQ) qui compte environ 130 camions de rue a par la suite mandaté le cabinet de bâtir quelque chose de spécifique pour elle. Aujourd’hui, Martel & Martel rend accessible la police à tous les camions de cuisine de rue, même à ceux qui ne sont pas membres de l’Association.

Anne Martel a contacté un total de dix assureurs avant de travailler avec Intact. « On offrait aux assureurs nos idées sur un plateau d’argent, mais ils avaient peur de ne pas faire de rentabilité sur le long terme, puisque la restauration c’est difficile en assurance. On a quand même réussi à bâtir quelque chose de complètement nouveau. C’est rare en assurance. »