Alors que seuls deux trimestres ont été comptabilisés, le cout des sinistres liés aux catastrophes pour la première moitié de 2018 est en voie de dépasser celui de 2017 chez Intact Assurance, selon des données comptabilisées par le Journal de l’assurance.

En effet, les couts des sinistres liés aux catastrophes s’élèvent à 178 millions de dollars (M$) pour les deux premiers trimestres de 2018, alors qu’ils totalisent 313 M$ pour l’année 2017 complète.



Alors que les périodes les plus couteuses en 2014 étaient les premier et troisième trimestres, cette tendance a migré en 2016 vers les deuxième et troisième trimestres et s’est maintenue en 2017. Pour la même année, les pertes au premier trimestre ont bondi après une accalmie de deux ans.

Contactée pour avoir des précisions sur les causes de la hausse significative des couts des catastrophes et les prédictions pour le reste de l’année, Intact n’a pas donné suite aux demandes du Journal de l’assurance. Il n’a également pas été possible de savoir si les pertes incluent celles de OneBeacon, suivant l’acquisition de l’assureur spécialisé américain par Intact l’an dernier.

Intact a toutefois précisé que OneBeacon n'avait encouru aucun sinistre lié aux catastrophes jusqu'à maintenant en 2018.

Les catastrophes notoires chaque année

Pour le deuxième trimestre de 2018, Intact a souligné par voie de communiqué que les pertes de 142 M$ étaient imputables aux dommages causés par la glace, la pluie et le vent lors de trois tempêtes dans le centre du pays en avril et au début mai. Le premier trimestre de l’année a été marqué par les conditions météorologiques extrêmes.

Les couts liés aux catastrophes du deuxième trimestre de 2017 ont atteint 105 M$ en raison des fortes précipitations, qui ont mené aux inondations printanières survenues au Québec et en Ontario et aux tempêtes de vent. Les conditions hivernales sont aussi en cause pour les couts de 88 M$ liés aux catastrophes au premier trimestre 2017.

Les feux de Fort McMurray en 2016 ont entrainé des pertes de 3,8 milliards de dollars et plus de 60 000 réclamations, rapporte la firme J.D. Power dans les résultats d’un sondage. D’ailleurs, environ 900 réclamations ne seraient toujours pas été réglées, ajoute la firme.

Pour 2015, l’assureur n’a publié aucun communiqué pour justifier les couts des sinistres liés aux catastrophes.

Le troisième trimestre de 2014 a été marqué par une tempête de grêle importante en Alberta, faisant s’élever les couts des sinistres liés aux catastrophes à 124 M$. La tempête de grêle a représenté environ 70 % des couts totaux.

AJOUT : Intact a précisé que OneBeacon n'avait encouru aucun sinistre lié aux catastrophes jusqu'à maintenant en 2018.