Les Canadiens ont toujours tendance à voir l’invalidité comme étant un problème « de nature physique » et non mentale, indique un sondage mené par RBC Assurances. En effet, les répondants considèrent à 47 % et 36 % respectivement la dépression et l’anxiété comme étant des invalidités, alors que ces taux passent à 65 % chacun pour la sclérose en plaques et les accidents physiques.

Or, 30 % des travailleurs canadiens qui ont pris des congés d’invalidité l’ont fait pour des raisons de maladie mentale, indique RBC Assurances.

« Il existe une idée fausse selon laquelle l’invalidité serait catastrophique de nature et causée par des traumatismes ponctuels, explique Maria Winslow, directrice générale principale, assurance de personnes, RBC Assurances. Ce dont la plupart des Canadiens ne se rendent pas compte, c’est que la maladie mentale cause la majorité des invalidités. En fait, près du tiers des demandes de règlement d’assurance collective d’invalidité à RBC Assurances sont liées à la santé mentale, et ce nombre est encore plus élevé si l’on tient compte de l’invalidité physique entrainant des problèmes de santé mentale. »

L’assurance invalidité mal comprise

Les résultats du sondage démontrent également que l’assurance invalidité est mal comprise par ceux qui sont couverts par un régime collectif. La moitié des répondants (52 %) ont dit connaitre la définition d’invalidité de leur régime, alors que seule une personne sur trois affirme très bien comprendre les détails de leur assurance invalidité.

Près d’un répondant sur cinq (23 %) soutient que ses connaissances se limitent à savoir que son assurance lui offre une certaine protection. Or, 82 % des Canadiens estiment être bien protégés par leur assurance invalidité.

« Les Canadiens doivent non seulement s’assurer d’avoir une assurance invalidité, mais aussi de comprendre les détails de leur police. Vérifiez la définition d’invalidité de votre régime, et ce qui est couvert ou pas. Par exemple, certaines polices couvrent la maladie mentale et d’autres non », ajoute Mme Winslow.