Selon un nouveau rapport sur les marchés mondiaux de CIBC, les Canadiens détiennent la somme record de 75 milliards de dollars (G$) en liquidités et continuent de mettre de l'argent de côté à un rythme inégalé.

Inquiets de la volatilité des marchés, les Canadiens se sont en effet constitué une réserve de liquidités qui devrait normalement être investies sur les marchés, ce qui pourrait leur coûter des millions de dollars en rendements boursiers perdus.

« Jamais auparavant n'a-t-on été témoin d'une création de réserve en espèces de cette taille, affirme Benjamin Tal, coauteur du rapport avec Royce Mendes. À plus grande échelle, l'économie canadienne est pénalisée, parce que les capitaux ne sont pas distribués d'une manière efficace. »

Depuis la crise financière mondiale de 2008, les réserves de liquidités des Canadiens ont augmenté considérablement et, à leur niveau actuel de 75 G$, elles représentent près de 10 % de la valeur totale de l'ensemble des actifs liquides personnels au Canada.

Le pessimisme exagéré des investisseurs étrangers à l'égard du Canada combiné à la volatilité récente des marchés boursiers dans le monde sont autant de facteurs qui rendent les conditions de placement difficiles, indique le rapport.

Le rapport révèle également que tous les Canadiens, autant les jeunes que les plus âgés, ont augmenté la pondération des liquidités au sein de leur portefeuille. Étonnamment, ceux âgés de moins de 35 ans, qui comptent le plus grand nombre d'années avant la retraite, détiennent deux fois plus de liquidités que ceux âgés de 65 ans, c'est-à-dire environ 33 % contre 15 %.

L’intégralité du rapport Cashing In On Fear est disponible ici.