Le constat amiable a célébré ses 30 ans à l'automne dernier. Pour marquer l'occasion, le Bureau d'assurance du Canada (BAC) s'est associé avec différents corps de police de la province pour en faire sa distribution au cours du mois de novembre. Des distributions ont ainsi eu lieu à Gatineau, Montréal et Québec. Le but de cette opération était de rappeler aux automobilistes de toujours avoir un constat amiable dans leurs véhicules et de l'utiliser lors d'un accident sans blessé.Le BAC a aussi commandé un sondage à la firme SOM pour voir si le constat amiable était bien connu des Québécois. Le sondage a conclu que les deux tiers des répondants (67 %) connaissaient assez bien ou très bien le constat amiable. En revanche, cet outil demeure peu utilisé à l'extérieur de Montréal et de Québec. Seulement 28 % des automobilistes de l'extérieur de ces deux grands centres urbains l'ont utilisé pour rapporter un accident sans blessé, comparativement à 58 % à Montréal et à 48 % à Québec.