La grêle et les rafales de vent qui ont balayé l'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba le 12 juin dernier ont causé plus de 45 millions de dollars (M$) en dommages assurés, selon une estimation préliminaire de Catastrophe Indices and Quantification (CatIQ), relayée par le Bureau d'assurance du Canada (BAC).

photo_web_1400La tempête a généré des rafales de vent jusqu’à 116 kilomètres par heure, et des grêlons de près de 6 centimètres de diamètre dans la région de Medicine Hat, en Alberta. Elle a également renversé et endommagé de nombreux arbres, privant d’électricité 4 000 personnes.

Comme l’Alberta, la Saskatchewan a également connu un épisode de grêle accompagné de vents puissants et de fortes pluies. Les dégâts les plus importants ont eu lieu dans le sud de la province, à Carlyle et Storthoaks. Des dommages ont également été signalés au Manitoba, au sud de Moose Jaw, et en Saskatchewan, autour Laflèche et Assiniboia.

La majorité des sinistres déclarés sont liés aux dommages occasionnés par la grêle sur les véhicules, les résidences et les bâtiments commerciaux.

« En 2014, les dommages liés aux conditions météorologiques dans les Prairies ont entrainé plus d'un demi-milliard de dollars de pertes assurées, a déclaré Bill Adams, vice-président du BAC, Ouest et Pacifique. Le secteur de l'assurance tient ainsi à alerter tous les niveaux de gouvernance sur la nécessité de continuer à investir dans les infrastructures pour rendre les communautés plus résistantes aux phénomènes météorologiques qui sont de plus en plus fréquents et de plus en plus intenses. »