L’industrie de l’assurance de personnes doit faire face à un important défi, selon Marianne Harrison. L’évolution rapide de la technologie fait en sorte que les consommateurs ont des attentes accrues envers les assureurs, attentes auxquelles ces derniers doivent être en mesure de répondre.La technologie représentera d’ailleurs un important pan de la stratégie canadienne de la Financière Manuvie qui cherche à mettre le consommateur au centre de ses préoccupations, dit Mme Harrison.

« Les gens manquent de temps. Les acheteurs canadiens n’ont pas envie de faire une demande d’assurance temporaire, puis d’attendre passivement pendant un mois pour savoir si elle sera acceptée. Ils veulent pouvoir obtenir leur protection rapidement, en plus de pouvoir accéder à l’information au moment voulu. Ils ne veulent pas traiter avec un centre d’appels ouvert de 8 heures à 20 heures », dit-elle.

Mme Harrison ajoute que les consommateurs veulent aussi une technologie en ligne qui leur permet de vérifier divers renseignements, par exemple l’état d’une demande de règlement.