Dans le Rapport annuel sur la tarification en assurance automobile 2011, l’Autorité des marchés financiers révèle que la portion de la prime automobile couvrant le vol automobile a chuté de dix points de pourcentage, passant de 18 %, en 2002, à 8 %, en 2011.

L’Autorité ajoute que le montant de la prime d’assurance pour couvrir le vol représente maintenant 34 % du montant total de la prime demandée pour la garantie « accident sans collision ni versement ». En 2002, cette proportion était de 59 %. Le régulateur note que la prévalence du vol de véhicules et de ses conséquences demeure bien réelle pour chaque conducteur québécois qui continue de payer le prix pour le problème de vol de véhicules. « Toutefois, l’ensemble des actions concertées visant à enrayer le vol automobile favorisent de plus en plus les assurés », peut-on lire dans le Rapport.
On peut aussi voir que la question du vol auto continue de préoccuper les assureurs. L’Autorité dresse un recensement des changements les plus fréquents apportés aux critères de classification et de tarification pour les voitures de tourisme. Ce classement est comptabilisé selon la part de marché combinée des assureurs qui ont procédé à des changements. Les modifications qui ont trait aux systèmes de protection contre le vol arrivent en tête de liste, la part des assureurs qui ont modifié ce critère étant de 66 %. Viennent ensuite la marque, l’année et le modèle du véhicule (64 %), la localisation (62 %) et la cote de solvabilité (52 %).