Selon un récent rapport de Fitch Ratings, les résultats financiers des assureurs américains en dommages sont demeurés relativement stables au premier semestre de 2014. L'augmentation des taux des primes au cours des dernières années a permis de compenser d’une part, la légère hausse des pertes liées aux catastrophes, et d’autre part, la faible diminution des provisions.

Les revenus d’opération des 48 assureurs de dommages recensés par Fitch aux États-Unis ont augmenté de 4,2 % par rapport au premier semestre de 2013. Le rendement sur les avoirs des actionnaires (ROE) a légèrement baissé à 8,5%, contre 8,9% pour l'exercice précédent, alors que la forte croissance des capitaux propres a surpassé l'augmentation du bénéfice d'exploitation. Seulement 21 des 48 entreprises ont signalé, au premier semestre 2014, un meilleur ROE.

Le ratio combiné s'est lui légèrement détérioré, mais le groupe des 48 a pu maintenir une solide rentabilité. Le ratio combiné global a augmenté de 0,6 points à 94,2 %, principalement en raison de l'augmentation des pertes liées aux catastrophes.

Les assureurs régionaux ont connu la plus forte baisse de souscription (-5,6 points de pourcentage). Seules 8 de ces 48 entreprises n’ont pas annoncé de bénéfice de souscription au cours des six premiers mois de 2014. Le ratio de pertes lié aux accidents (hors pertes liées aux catastrophes) était pratiquement inchangé à 92,1%.

Selon les dernières indications, les taux se sont stabilisés dans de nombreux segments alors que les primes d'assurance des biens des entreprises sont en déclin.

Le marché de la réassurance a connu des baisses de prix importantes, en particulier dans le secteur de l’assurance des biens face aux catastrophe naturelle. La croissance des primes reste de ce fait encore plus tributaire de la conjoncture, et les résultats de souscription sont susceptibles de se détériorer en 2015.

Malgré les baisses attendues de la rentabilité à court terme, Fitch s'attend à ce que le profil global du secteur de l’assurance en dommages reste globalement favorable à la notation de crédit.