iA Groupe financier a étendu l’acceptation instantanée aux polices d’assurance vie individuelle d’un montant d’un million de dollars. Lors du lancement de cette pratique en 2017, l’assureur permettait une acceptation instantanée des polices avec un capital assuré de 500 000 $ et moins.

Les clients de 50 ans et moins n’auront plus à subir systématiquement des examens médicaux tels que le profil sanguin, les signes vitaux ou l’analyse d’urine lorsqu’ils souscrivent un montant d’assurance vie jusqu’à un million de dollars.

Modèles d’analyse prédictifs

L’assureur affirme rendre cela possible « grâce à sa plateforme technologique EVO », qui utilise des modèles d’analyse prédictifs pour analyser les demandes. « Dorénavant, les représentants pourront confirmer l’acceptation de façon instantanée à la plupart de leurs clients après avoir complété un questionnaire médical doté d’une grande simplicité », indique iA.

« L’innovation constante de nos processus de souscription et l’acceptation instantanée au point de vente consolident notre relation à long terme avec nos représentants et s’inscrivent directement dans notre engagement voulant qu’il soit toujours plus facile et rapide de faire affaire avec nous, affirme Valérie Lelièvre, vice‑présidente, solutions d’affaires, distribution et mise en marché. La nouveauté annoncée aujourd’hui fait appel aux plus récentes technologies afin d’offrir à nos clients et représentants une expérience de souscription inégalée. »

Plusieurs assureurs ont adopté la pratique

En plus d’iA, Desjardins Assurances et Humania Assurance ont aussi fait le saut vers une souscription allégée, respectivement en 2017 et en 2016.

À l’époque, Desjardins le faisait pour les polices avec un capital assuré de 500 000 $ et moins sans recourir à des examens médicaux pour les clients d’au plus 40 ans.

Dans son cas, Humania transige des produits à émission simplifiée sur le Web depuis six ans, mais a fait le saut dans la souscription accélérée en octobre 2016 avec sa plateforme HuGO. Puisque la plateforme se connecte à la centrale des renseignements médicaux MIB, les tests ne sont pas requis. À son lancement, il n’y avait aucune exigence automatique jusqu’à un million de dollars de capital assuré.