Humania Assurance a converti son produit traditionnel Prosanté Assurance Cancer en un produit d’assurance maladies graves totalement Web, appelé 5575 Assurance Cancer.

L’assureur de Saint-Hyacinthe souhaite ainsi marquer qu’il vise particulièrement la tranche des 55 à 75 ans, même si le produit est accessible aux 18 à 80 ans.

Le produit prend la forme d’une assurance temporaire dont le paiement (la prime) est garanti pendant les dix premières années. Par la suite, il augmentera à chaque période de 10 ans. La protection prend fin lorsque l’assuré atteint 91 ans.

Jusqu’à six maladies couvertes

Le nouveau produit couvre le cancer et permet à l’assureur de souscrire une option qui le protègera également de cinq autres maladies ou conditions graves : accident vasculaire cérébral, pontage aortocoronarien, crise cardiaque, paralysie et coma.

Avec 5575, l’assuré peut recevoir un montant d’assurance jusqu’à 75 000 $ en cas d’un cancer majeur ou d’une autre condition couverte, alors que le montant d’assurance se limite à 25 000 $ dans Prosanté.

Sept cancers mineurs

5575 couvre aussi sept cancers mineurs, dans chaque cas à hauteur de 15 % du montant d’assurance souscrit par l’assuré. En cas de décès, les bénéficiaires toucheront aussi 15 % du montant d’assurance souscrit par l’assuré.

Sept questions pour assurer

Sept questions permettent de déterminer si le client est assurable et jusqu’à quel montant. Par exemple, le client dont un membre de la famille immédiate a déjà souffert soit d’un cancer colorectal, du sein ou des ovaires ne pourra s’assurer au maximum que pour 50 000 $. Des clients diagnostiqués pour un cancer ou en attente d’un tel diagnostic ne pourront s’assurer en vertu de 5575.


Kim Oliphant commente : à lire dans FlashFinance.ca

Apprenez-en plus ! Lisez les commentaires de Kim Oliphant, vice-présidente, ventes et markéting sur la stratégie d’Humania Assurance, dans notre édition du 12 novembre de FlashFinance.ca, une infolettre Web à mur payant publié par le Journal de l’assurance.

 

 

Vous êtes déjà abonné(e) ? Accédez à l’article ici.