Forte d’un bénéfice d’exploitation record de 1,9 milliard de dollars (G$) en 2005, en hausse de 9,6% sur 2004, la Financière Sun Life misera sur le vieillissement de la population et les marchés émergents pour répéter son succès en 2006. Du même coup, l’assureur fait une priorité en 2006 de chercher à améliorer l’efficacité et la productivité de ses réseaux de distribution et de son service à la clientèle. (Note de la rédaction : Sun Life a choisi d’exposer certains de ses résultats financiers en n’utilisant pas la formule conforme aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) au Canada. Par exemple, elle retient ainsi le bénéfice d’exploitation plutôt que le bénéfice net. Sun Life affirme agir ainsi pour exclure « certains éléments dont la nature ne relève pas de l’exploitation et qui ne sont pas susceptibles de se reproduire ». Sun Life reconnaît que « ces mesures financières hors PCGR ne font pas l’objet d’une définition normalisée et peuvent ne pas être comparables à des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés ». Le rapport annuel montre toutefois les résultats financiers d’une façon conforme aux PCGR.)

Déjà, elle indique avoir grandement amélioré la productivité de ses agents du réseau Clarica et se dit en voie d’atteindre ses objectifs de reconstruction de son réseau d’indépendants (voir Le Journal de l’assurance, mai 2006).

Sun Life a obtenu un rendement sur l’avoir des actionnaires de 13,1%. Elle mise sur quelques filons prometteurs en 2006.

L’un de ceux-ci : les baby-boomers. L’entreprise croit en effet que le vieillissement de la population amènera notamment les consommateurs à se tourner davantage vers les produits d’assurance de soins de longue durée et maladies graves.

Le domaine du placement bénéficiera à son tour de la tendance. « […] Les préoccupations liées à l’insuffisance des régimes de retraite publics provoquent une augmentation considérable des souscriptions de parts de fonds communs de placement et d’autres instruments financiers qui soulagent les inquiétudes des baby-boomers quant aux ressources dont ils disposeront lors de leur retraite », peut-on lire dans le rapport annuel 2005 de Sun Life.

La tendance est palpable : les ventes de produits de gestion de patrimoine réalisées par la Division des assurances et placements individuels ont progressé de 21% chez Sun Life en 2005 par rapport à 2004.

Cette division inclut les résultats de sa filiale CI Financial qu’elle détient à hauteur de 35%. La contribution de CI au bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de Sun Life s’est élevée à 106 M$ après impôts en 2005, en hausse de 25 % par rapport à 2004.

La force de vente Clarica joue un rôle important dans la croissance de CI Financial puisqu’elle a généré 37,5 % des souscriptions nettes de parts des fonds de CI Financial par des particuliers.

La richesse croissante des clients dans les marchés émergents stimulera aussi la demande pour les produits d’assurance et de placement, croit Sun Life. « Les marchés chinois et indien de l’assurance devraient s’avérer particulièrement dynamiques », ajoute la compagnie.

Sun Life intensifie aussi sa présence à travers le monde. Par exemple, Sun Life a élargi son réseau de distribution aux États-Unis. « Nous avons ajouté plus de 50 intermédiaires pour la distribution de rentes à capital variable, et le secteur de l’assurance collective a poursuivi l’expansion de son effectif de vente, ce qui s’est traduit par des souscriptions records », écrit l’assureur dans son rapport.

Dans le secteur de l’assurance individuelle chez nos voisins du Sud, Sun Life a par ailleurs assisté à une forte hausse des ventes en « assurance vie universelle à capital variable destinée aux clients disposant d’un patrimoine important en placement privé » par rapport à 2004, soit 88%. L’assurance vie aux entreprises a pour sa part crû de 193% durant la même période, toujours aux États-Unis!

Sun Life rapporte également recruter plus de 750 nouveaux agents par mois en Inde et vise un objectif de 20 000 agents répartis dans 110 bureaux. En Chine, où elle a ouvert deux nouveaux bureaux en 2005, la compagnie se déclare en bonne voie d’atteindre son objectif de 30 bureaux là-bas d’ici 2007. Une importante acquisition réalisée à Hong Kong en 2005 a aussi permis à Sun Life de se hisser au top 10 des assureurs de la région en termes de nouvelles ventes.