Economical a enregistré un bénéfice net de 21,9 millions de dollars lors du deuxième trimestre de 2019. Il s’agit de la première fois depuis le premier trimestre de 2017 que l’assureur se trouve dans le vert. À pareille date l’an dernier, l’entreprise enregistrait une perte de 25,1 millions de dollars.



Ainsi, depuis le début de l’année, la compagnie a généré un bénéfice de 18,1 millions de dollars. L’an dernier, un déficit de 26,3 millions de dollars avait été enregistré après 6 mois.

« L'amélioration de la performance opérationnelle au cours du deuxième trimestre est encourageante. Bien que nous ayons bénéficié de moins de pertes liées aux catastrophes, notre plan d’amélioration porte clairement ses fruits et contribue à l’amélioration de nos résultats techniques, explique Rowan Saunders, président et chef de la direction de Economical. Nos augmentations tarifaires et nos investissements stratégiques dans Sonnet et dans Vyne constituent le moteur de notre croissance, tandis que nos activités de souscription correctives remodèlent notre portefeuille d’activités. »

Le ratio combiné de l’assureur au deuxième trimestre est de 103%, une diminution de 11,5% lorsque comparé au même exercice de l’année précédente.

Baisse des primes brutes souscrites

Le montant des primes brutes souscrites a baissé de 1,5% lorsque comparé au même exercice de 2018, pour s’établir à 659.2 millions de dollars.

Les primes aux particuliers ont augmenté de 3%, tandis que celles liées aux activités commerciales ont baissé de 12,8%. Le tout, d’après Economical, est lié à leur « plan de redressement à long terme nécessaire pour atteindre la rentabilité », peut-on lire dans un communiqué diffusé par l’assureur.

Notons que depuis le début de l’année, les primes brutes souscrites sont de 1,169 milliards de dollars, alors qu’après six mois en 2018, ce montant était de 1,140. Il s’agit d’une augmentation de 2,5%.