La société de portefeuille Echelon Financial Holdings a réalisé un bénéfice net de 2,38 millions de dollars (M$) pour l’exercice 2018. Il s’agit d’une hausse pas rapport à l’année 2017, alors que la société avait enregistré un bénéfice net de 1,79 M$. Ces résultats incluent les activités courantes et celles abandonnées par l’assureur au fil des ans.

Echelon a rapporté une perte de 7,8 M$ au quatrième trimestre de 2018, qui est plus grande que celle du trimestre correspondant de 2017, qui était de 4,8 M$.



Les ratios combinés se sont toutefois améliorés, tant pour l’exercice 2018 que pour le quatrième trimestre, s’établissant respectivement à 97,4 % et 99,3 %.

« Bien que nous nous engagions à continuer d’améliorer notre rentabilité, nous sommes encouragés par l’amélioration marquée de nos résultats du quatrième trimestre et de fin d’exercice par rapport à la même période de l’année précédente », a commenté Serge Lavoie, chef de la direction d’Echelon.

Hausse des revenus de souscription dans tous les secteurs

Les revenus de souscription se sont améliorés tant en assurance des particuliers que des entreprises. Contrairement à la fin de l’exercice 2017, Echelon a enregistré un revenu de souscription positif pour 2018 en assurance des particuliers. Celui-ci s’est élevé à 3,69 M$, par rapport à une perte de 9,19 M$.

« Notre division de l’assurance des particuliers a clôturé l’année avec un ratio combiné rentable. Ces résultats positifs en fin d’année ont de nouveau été motivés par une solide performance et une croissance rentable en Ontario », a souligné M. Lavoie.

En assurance des entreprises, le revenu de souscription est de 4,87 M$ pour l’année complète, par rapport à 4 M$ pour la même période de l’année précédente. Ces activités représentent 39 % du portefeuille total d’Echelon, a précisé l’assureur. « Un portefeuille d’activités plus équilibré soutiendra notre rentabilité future. »

« Le secteur de l’assurance des entreprises a connu une bonne performance durant le quatrième trimestre, présentant un ratio combiné de 87 %. Le segment a aussi été rentable pour l’année, avec un ratio combiné de 96 %. Nous avons enregistré une croissance continue dans ce secteur, avec une augmentation de 55 % des primes souscrites directes par rapport à l’année précédente », a ajouté M. Lavoie.