Après deux années à présenter des ratios combinés au-delà de la barre des 100 %, Serge Lavoie, PDG d’Echelon, se dit confiant que sa compagnie renoue avec la rentabilité en 2018.

Il souligne que l’assureur a transformé des zones clés de son organisation au cours de 2017. Le premier changement dont il fait mention dans sa lettre aux actionnaires publiée dans le rapport annuel de la compagnie a trait à l’actuariat.

« Sous notre nouvelle équipe de direction, nous avons accru et renforcé notre équipe actuarielle. Nous n’externalisons plus cette fonction clé. Nous avons les capacités et l’expertise pour implanter de nouvelles pratiques actuarielles, notamment en modélisation prédictive, qui nous aidera à assurer une rentabilité constante de nos produits », dit M. Lavoie.

Sur le front technologique, M. Lavoie affirme qu’Echelon a accéléré sa migration vers son nouveau portail, nommé Passeport. Il ajoute que 14 des 17 produits que commercialise Echelon y sont traités. Ce portail gère toutes les facettes de la vie d’un contrat d’assurance, allant de la tarification à la souscription, en passant par la facturation et les réclamations, en plus d’améliorer la connectivité avec les courtiers.

Un volume en croissance

Echelon rapporte aussi une croissance de son volume de 31 %. Il est passé de 178 millions de dollars (M$) en 2016 à 243 M$ en 2018.

M. Lavoie se dit particulièrement heureux d’avoir balancé le ratio d’affaires de l’entreprise. En 2016, 71 % des primes souscrites par Echelon étaient en assurance des particuliers. Cette proportion est maintenant de 66 %.

« Un portefeuille mieux balancé amènera une plus grande stabilité dans nos résultats. Ça permettra aussi de mieux soutenir la constance de notre rentabilité, en plus d’aider les courtiers à présenter une meilleure répartition de leurs risques et ainsi d’être moins dépendants à la régulation des taux. »