Les auditeurs à la radio auront certainement entendu au cours des dernières semaines des messages de Desjardins Assurances ciblant les propriétaires de petites entreprises. Sa chef de la direction Sylvie Paquette ne cache pas que son entreprise est plus agressive dans ce segment au Québec depuis quelque temps.Desjardins possède désormais un volume de primes qui avoisine les 110 M$ au Québec en assurance des entreprises. « C’est petit, mais c’est un bon début. Il nous faudra mettre plus à profit nos relations avec les caisses populaires et leurs centres financiers aux entreprises pour aller chercher du volume », dit-elle. Hors Québec, le volume des agents affiliés de State Farm en assurance d es entreprises est de 85 M$.

L’acquisition de State Farm apportera aussi un plus en ce sens, dit-elle. Elle souligne aussi que sa filiale d’assurance groupe La Personnelle pourra être mise à profit. « Il y a un beau potentiel de ce côté, alors que La Personnelle a développé des choses avec des médecins et des dentistes notamment, mais aussi avec des travailleurs autonomes », dit-elle.