S’inscrivant à contre-courant de la pensée générale de l’industrie, Mary De Paoli, vice-présidente régimes collectifs de retraite à la Financière Sun Life, croit que la population s’intéresse de plus en plus à la planification de la retraite.Il y a cinq ans de cela, les Canadiens ne prenaient pas le temps de planifier leur retraite, tandis qu’aujourd’hui, ils s’y attardent, soutient-elle.

Le premier élément qui a déclenché ce soudain intérêt pour la planification de la retraite a été selon elle les scandales financiers comme Enron, et plus tard Norbourg, Portus, et plusieurs autres.

Le second élément déclencheur, croit Mme De Paoli, c’est que les baby-boomers approchent de l’âge de la retraite.

Internet est aussi un élément catalyseur d’intérêt pour la planification de la retraite. Cet outil fournit des renseignements qui n’étaient pas disponibles il y a dix ans, ajoute-t-elle. Mme De Paoli a d’ailleurs constaté une circulation accrue sur le site internet de la Financière Sun Life, à la rubrique planification de la retraite.