La croissance est au rendez-vous pour les nouveaux propriétaires de cabinets de courtage en assurance de dommages. Interrogés par le Journal de l’assurance, plusieurs d’entre eux ont affirmé que leur entreprise affiche une importante croissance.C’est le cas de Guy Dufresne, président d’AssurExperts Guy Dufresne et Associés, établi à Drummondville, en 2010. « Notre croissance annuelle est de 10 % à 20 %, et nous continuons de croitre, fait-il savoir. Nous chapeautons deux courtiers producteurs affiliés à la bannière AssurExperts. Nous leur versons une commission. » Les contrats de l’entreprise avec des assureurs sont restés stables, et ce, malgré les acquisitions entre compagnies d’assurance survenues dans le marché.
Pascal Gauthier, président d’Assurances Intégrité Charlevoix, établi à La Malbaie, dans Charlevoix, depuis 2011, est satisfait de la croissance de son cabinet. En affaires depuis trois ans, il dit posséder un volume de primes de 700 000 $. « Mon point de saturation sera sans doute atteint lorsque j’atteindrai le cap du million de dollars. Soit j’embaucherai du personnel, soit je ne prendrai plus de nouveaux clients », prévoit-il.

Le cabinet Assurances Gestrix est également en croissance. Pour continuer sa progression, l’entreprise a décidé de changer de bannière. D’abord affiliée à Courtiers Unis, elle fait maintenant affaire avec AssurExperts. « La structure de sous-agence nous convient mieux, indique Guylaine Sliger, coactionnaire du cabinet. Nous avons accès à de nombreux assureurs et bénéficions de l’aide pour le développement et la vente. »

Cette dernière apprécie le fait d’être propriétaire de sa structure et de sa clientèle, mais aussi de pouvoir prendre son temps en travaillant. « Exercer pour un gros cabinet n’est pas facile pour les courtiers. Tout va très vite et le travail est très axé sur la performance et la rapidité. Il y a souvent une surcharge de travail pour tous, ce qui engendre du stress », mentionne-t-elle.

De même, Wilkens Mont-Louis, président d’Assurances Wilkens & associés, dit avoir connu une croissance importante par rapport à ce qui était prévu dans son plan d’affaires.