La Compagnie d’Inspection et d’Assurance Chaudière et Machinerie du Canada (BI&I) a lancé TechAvantage, une couverture qu’elle a conçu pour les « risques invisibles » liés aux bris d’équipements.

Qu’est-ce qu’un « risque invisible » ? « Les microcircuits, maintenant essentiels à presque tous les équipements, sont si sensibles que des dommages, invisibles à l’œil humain, peuvent tout simplement causer l’arrêt soudain de l’équipement. La technologie change considérablement le paysage du risque, créant de nouveaux types d’équipement et d’applications pour ceux-ci », explique David Pivato, vice-président de BI&I.

« Le produit le plus innovateur »

Jusqu’à présent, la plupart des couvertures en bris des équipements nécessitait la démonstration de la présence d’un dommage physique pour couvrir les pertes. Ces couvertures n’ont pas su répondre adéquatement aux risques de la microélectronique d’aujourd’hui, juge l’assureur. TechAvantage changera le tout, mise BI&I.

L’assureur veut positionner son produit comme la référence des garanties offertes en matière de bris d’équipements. L’entreprise affirme même qu’il s’agit du produit le plus innovateur qu’elle a jamais offert dans ce segment.

Le produit comprend cinq composantes : la couverture de la microélectronique ; l’interruption de services infonuagiques; la restauration des données informatiques élargie ; la couverture pour les équipements hors des lieux; et les relations publiques.