Une enquête conjointe d’Aviva Canada et de la Sûreté du Québec ont permis de débusquer un fraudeur qui comptait tirer profit de l’incendie de sa résidence à Trois-Rivières. L’enquête a ainsi mené au dépôt d’accusations contre Daniel Vallières, soupçonné d’avoir présenté une demande d’indemnité frauduleuse après avoir commis un incendie criminel.

Le 18 décembre 2014, Vallières a été accusé d’incendie criminel mettant en danger la vie humaine, d’incendie criminel – biens propres et d’incendie criminel avec intention frauduleuse. Vallières, qui est actuellement détenu pour une affaire distincte, comparaîtra devant le tribunal de Trois-Rivières aujourd’hui le 20 février pour faire face à des accusations d’incendie criminel.

L’accusé a déclaré que dans la nuit du 23 janvier 2014, deux inconnus ont mis le feu à sa maison de Bécancour, au Québec. Ayant découvert le foyer d’incendie, il avait été en mesure d’alerter sa conjointe et ses enfants qui ont réussi à fuir les lieux. Heureusement, personne n’a été blessé. Toutefois, le feu a complètement détruit la maison, malgré l’intervention de 25 pompiers. Les techniciens en scène d’incendie ont conclu à l’acte criminel.

Vallières a par la suite fait une demande d’indemnité relativement à la perte de sa maison. Aviva Canada mène toujours une enquête dans le cas d’un incendie criminel. Une étroite collaboration et un échange d’information entre Aviva Canada et la Sûreté du Québec ont abouti à des accusations criminelles.

« L’enquête de la Sûreté du Québec a révélé que l’homme (Vallières) avait l’intention de frauder sa compagnie d’assurance », précise le sergent Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec. « Ce manque flagrant de considération à l’égard de la sécurité du public et des pompiers est inconcevable. Malheureusement, nous voyons encore trop de scénarios de fraude impliquant des incendies criminels. L’imposition de sanctions appropriées constitue un des meilleurs moyens dissuasifs contre ce type de fraude », affirme Irene Bianchi, vice-présidente directrice de l’Indemnisation d’Aviva Canada.