Aviva Canada apporte des changements à son fonctionnement au Québec. Une annonce a été faite en ce sens mardi à la centaine de courtiers avec qui l’assureur a des ententes au Québec.

Le Journal de l’assurance s’est entretenu avec Jean-François Lussier, vice-président, réseau de courtage, Québec, d’Aviva, pour faire le point sur celles-ci. « Nous voulons nous rapprocher de nos courtiers. On veut leur offrir un service qui soit plus clair lorsque vient le temps de traiter avec nous », dit M. Lussier.

Trois unités pour le développement des affaires

Aviva séparera ainsi sa division de développement des affaires en trois unités. La première concerne les représentants sur la route, qui chez Aviva au Québec, étaient désignés sous l’appellation de chargés de compte. Cette appellation change. Ils deviennent des directeurs de relation courtiers.

Pourquoi ce changement ? Parce que ces directeurs auront plus de latitude dans leurs relations avec les courtiers, explique M. Lussier. Outre représenter l’assureur, les directeurs de relations courtiers auront des responsabilités plus accrues en matière de gestion des segments d’affaires, mais aussi au niveau de la stratégie à développer avec les courtiers.

Pour que les directeurs de relations courtiers puissent consacrer plus de temps à la stratégie à développer avec les courtiers, Aviva crée un centre opérationnel. Les spécialistes qui y travailleront le feront de leur domicile et auront pour mandat de répondre aux questions des courtiers en ce qui a trait aux opérations quotidiennes. « On veut ainsi améliorer notre accessibilité », commente M. Lussier.

Centre de formation national

Le troisième axe lié au développement des affaires que met en place l’assureur a trait à la formation des courtiers. Aviva Canada met en place un centre de formation national auquel les courtiers pourront aller puiser des ressources, mais aussi accumuler des unités de formation continue dans le cas des courtiers du Québec.

« Nous voulons moderniser notre approche et la rendre plus uniforme et conviviale. Les courtiers auront notamment accès à une bibliothèque virtuelle, qui sera en libre-service pour les courtiers avec qui nous avons des contrats », explique M. Lussier.


Fermeture du bureau de Québec : à lire lundi

Aviva Canada a aussi annoncé qu’elle fermera sa succursale située à Québec. Plus de détails lundi prochain dans FlashFinance.ca, le newsletter Web avec mur payant du Journal de l’assurance. Pour vous abonner, cliquez ici.