Avec Griffesanté, un programme développé en collaboration avec Optimum Société d’Assurance, Assurancia se lance dans un secteur en pleine expansion en Amérique du Nord. La bannière se fixe comme objectif de totaliser 500 000 $ de primes sur les trois prochaines années.photo_web_1718« C’est un marché à développer au Québec. Les produits d’assurance pour les animaux domestiques sont très présents en Europe ou aux États-Unis. Ils sont aussi bien présents au Canada anglophone. Au Québec, en revanche, c’est quelque chose de nouveau, dans la mesure où le marché canadien est dominé par des compagnies anglophones qui n’ont pas de partenaires ou de filiales francophones. » C’est en partant de ce constat que Steve Binet, directeur des opérations chez Assurancia, a décidé de développer « un produit québécois, mis sur pied par un assureur québécois, et vendu par des conseillers québécois ».

Développés en collaboration avec Optimum Société d’Assurance, les produits Griffesanté permettent de couvrir jusqu’à 80 % des frais de vétérinaire des animaux de compagnie, incluant les procédures diagnostiques, les radiographies, l’hospitalisation, les chirurgies et même les médicaments prescrits. Ils sont distribués en exclusivité par les courtiers de la bannière Assurancia.

« Nous travaillons sur ce projet depuis cinq ans, poursuit Steve Binet. Après plusieurs mois de retard dus à un problème légal, le contrat a finalement été signé en septembre dernier avec Optimum. »

En fonction du type de garantie choisi (de base, enrichie ou VIP), Griffesanté offre une assurance décès accidentel, une assurance soins dentaires, ou encore une assurance annulation de voyage. Dans le cas de la garantie VIP, l’assureur prend même en charge les soins préventifs de santé annuels (bilan sanguin, analyse d’urine, examens et traitements divers) ainsi que les soins « de confort », comme la stérilisation, l’extraction de l’ergot ou la pose d’une micropuce.

Concernant les primes, il faut compter entre 15 $ et 75 $ par mois pour un chat, et entre 28 $ et 125 $ par mois pour un chien, l’écart de prix dépendant notamment de la race, de l’âge ou encore du mode de vie de l’animal.

Pour Jean-Sébastien Lagarde, vice-président, stratégie corporative et développement des affaires chez Optimum Société d’Assurance, il s’agissait d’une nouvelle occasion d’affaires pour cet assureur spécialisé dans l’assurance des risques spéciaux en tout genre. «  La bannière Assurancia nous a approchés, car Optimum elle yvoyait là un marché à développer, explique-t-il. C’était la première fois que nous travaillions sur ce genre de programme. Aussi, notre équipe de recherche et de développement a mis au point un nouveau produit, qui a par la suite été peaufiné par Assurancia. »

0,7 % des animaux assurés au Québec

Il faut dire que tout reste à faire sur le marché de l’assurance des animaux de compagnie au Québec. En effet, sur les quelque 1,2 million de chats et plus de 800 000 chiens que compte la province, seuls 60 000 animaux sont assurés (soit environ 0,7 %). L’assurance santé animale pourrait donc représenter un nouveau filon, d’autant plus si l’on en croit les chiffres publiés par la North American Pet Health Insurance Association. En effet, on estimait à 1 million le nombre d’animaux de compagnie assurés aux États-Unis à la fin de 2012, pour un volume total de primes compris entre 475 et 500 millions de dollars (M$). Entre 2008 et 2012, ce volume a augmenté, en moyenne, de 13 % par an. De quoi laisser entrevoir de fructueuses occasions d’affaires.

« Nous visons un volume d’affaires de 500 000 $ en trois ans, dit M. Binet. Pour ce faire, nous avons prévu de rencontrer 430 cliniques vétérinaires dans les prochaines semaines, car elles sont directement impliquées. Nous irons également à la rencontre des animaleries et des éleveurs. Nous devons aussi être présents lors de différents salons canins ou lors du congrès des vétérinaires. »

Concurrence

Pour atteindre ses objectifs, Assurancia devra toutefois affronter la concurrence de Desjardins, de PetSecure ou encore de 24PetWatch, qui proposent aussi un programme d’assurance pour animaux domestiques au Québec.