Au cours des prochains mois, Applied Systems travaillera à mettre en place sa vision tournant autour d’une expérience de connectivité accrue pour le courtage, mais qui prend aussi en compte le client et l’assureur.

« Les courtiers sont en centre de notre vision. C’est pourquoi nous avons intégré, notamment dans notre BMS (système de gestion de courtage) TAM des outils de connectivité, mais aussi de tarification en ligne. Pour le client, nous avons développé un portail, CSR24, dans lequel il peut accéder aux données relatives à son contrat d’assurance », explique Stéphane Lacasse, vice-président, gestion de produits pour le Canada et produits de tarification, chez Applied Systems.

La connectivité est aussi très importante pour les assureurs, dit M. Lacasse, et les courtiers veulent s’assurer que leur système de gestion de courtage est bien à jour. « Les assureurs peuvent ainsi donner accès à leurs taux. Les courtiers y retrouvent aussi les diverses cotes de crédit des assureurs. »

Applied travaille aussi sur un projet dans lequel des avenants à un contrat pourraient être modifiés par un courtier via son BMS, sans qu’il ait à se connecter au portail de l’assureur. Des tests se font présentement avec deux assureurs.

« On veut rendre l’expérience de traiter avec un courtier plus facile pour tous, de l’assuré à l’assureur. Le courtier aura besoin d’être plus efficace dans le futur. La technologie et la mobilité sont présentes en assurance de dommages. Ça ira en s’accentuant », dit M. Lacasse.

Applied Systems a maintenant complété l’intégration de Compu-Quote. M. Lacasse dit que l’entreprise en a retiré plusieurs avantages. « Par cette acquisition, Applied Systems voulait montrer son engagement envers le marché canadien. C’est un moyen qu’ils ont utilisé pour le démontrer. Nous avons pu par la suite aligner nos directions, tout en relançant Applied au Canada, qui sans être au ralenti, a profité de cet essor. On pense aux prochaines étapes pour améliorer le tout et rendre la tâche du courtier plus facile », dit-il.

Cohabitation réussie

La cohabitation de Compu-Quote avec les concurrents d’Applied Systems se déroule bien, affirme M. Lacasse. « On s’assure que toutes les fonctionnalités que nous développons pour Compu-Quote soient disponibles pour nos concurrents, les deux principaux au Canada étant Technologie Keal et PowerBroker. Personne ne nous a délaissés. On s’assure que les courtiers qui ont un autre BMS aient le même niveau de soutien lorsqu’ils utilisent Compu-Quote », dit M. Lacasse, qui a travaillé pendant 20 ans chez Compu-Quote avant que l’entreprise soit acquise par Applied Systems il y a trois ans.

Applied Systems travaille aussi au déploiement de son autre système de gestion de courtage Epic, lancé au Canada en 2013, mais qui n’est pas encore disponible au Québec. Epic compte 50 cabinets clients au Canada, pour 3 000 usagers. TAM a plus de 700 cabinets clients au Canada et compte 17 000 usagers.

Des ententes ont été signées avec certains courtiers du Québec pour Epic, mais le déploiement doit se faire au cours des prochains mois, considérant que le transfert et l’implantation d’un BMS peuvent prendre de trois à six mois. Aucune date n’a été fixée quant au lancement officiel d’Epic au Québec.

Une nouvelle version de TAM

M. Lacasse précise par ailleurs que les clients qui choisissent Epic ne sont pas seulement des cabinets qui délaissent TAM. Il affirme que 50 % des clients d’Epic ne traitaient pas avec Applied Systems auparavant. « C’est similaire à ce qu’on voit du côté américain », dit M. Lacasse.

Même si Epic s’en vient, Applied Systems ne délaisse pas le développement de TAM. Une nouvelle version a été lancée en juin : TAM 2015. Applied Systems y a intégré son portail pour les consommateurs CSR 24 et y a amélioré l’intégration des edocs, document électronique universel pour le courtage. « TAM est un produit mature. Les modifications ne sont peut-être pas aussi excitantes que pour Epic, mais on continue à y faire des améliorations », dit M. Lacasse.

Applied Systems songe aussi à intégrer le financement de primes dans ses systèmes de gestion de courtage. L’entreprise le fait déjà au Royaume-Uni, où elle a aussi des clients. « On regarde pour ajouter cette fonctionnalité l’an prochain en Amérique du Nord. Nous sommes en discussions avec des firmes de financement de primes pour le faire. Quand on voit que quelque chose marche bien dans un pays, on regarde s’il est possible de l’amener ici », dit M. Lacasse.

Applied Systems observe aussi une forte utilisation de son portail CSR 24. Présent dans trois pays, ce sont 12 millions de consultations qui ont effectués en 2014 dans ce portail par des consommateurs voulant avoir de l’information sur leur contrat d’assurance. En 2012, 8 millions de consultations avaient été effectuées. CSR 24 peut être consulté sur une tablette, un téléphone intelligent ou tout navigateur Web.