Nommé au poste de directeur général de Société de secours mutuel ACA en 2005, Michel Tardif a réorganisé les activités de l’assureur américain ACA au Canada autour de deux pôles d’activité: assurance créancier et assurance voyage.ACA veut ainsi se concentrer sur des secteurs d’affaires simples et peu coûteux à administrer.

Ainsi, celui qui a piloté l’expansion de L’Union Vie hors Québec et vu aux destinées de sa filiale d’assurance accident maladie L’Internationale Vie pendant plusieurs années a commencé son nouveau mandat en faisant table rase de l’assurance vie. En 2005, ACA a cédé à L’Union Vie ses portefeuilles d’assurance invalidité et d’assurance vie pour personnes difficiles à assurer.

ACA s’était déjà départi d’un «vieux portefeuille d’assurance vie participante», vendu à L’Union Vie tout juste avant l’arrivée de Michel Tardif. Sous sa gouverne, la filiale canadienne a ensuite acheté un portefeuille d’assurance créancier des mains de L’Internationale Vie en avril 2005.

«Nous avons cessé de souscrire de nouvelles affaires d’assurance vie et invalidité l’été dernier. Cette décision, qui a touché une centaine de courtiers, a été la plus difficile à prendre », note le directeur général d’ACA. Michel Tardif dit vouloir consolider ses activités autour de «niches» simples à administrer. «Les portefeuilles d’assurance vie sont de nature complexe. Ils sont coûteux à administrer, entre autres en raison de la technologie nécessaire.»

Parmi les créneaux simples que vise ACA figure l’assurance voyage individuelle Tour Med destinée au snowbirds de 65 ans et plus qui passent plusieurs mois en Floride. «Un créneau facile pour nous puisque nous avons déjà notre équipe de réclamation là-bas», précise M. Tardif.

En ce qui touche l’assurance créancier, Michel Tardif entend tirer parti d’un réseau de distribution qu’il connaît déjà: celui de L’Internationale. Il s’agit de sept distributeurs actifs auprès d’une centaine de concessionnaires chacun. «C’est moi qui les ai développés lorsque que j’étais à L’Internationale.»

ACA développe aussi une autre branche d’affaire, soit l’assurance pré-arrangements funéraires qu’il prévoyait lancer en Ontario au premier trimestre. Aussi à l’étude: l’assurance créancier et voyage à prime unique.

Les activités d’ACA au Canada sont relativement modestes. De l’aveu de son directeur général, ACA Canada a engrangé 21 millions $US (M$US) de primes en 2004 et cumule un actif entre 80 et 100M$US.