Ce sont environ 4 conducteurs canadiens sur 10 qui sont distraits au volant. C’est ce que révèle une étude réalisée partout au Canada par Allstate grâce à la participation d’élèves du secondaire postés à des intersections achalandées de leur ville afin de repérer les conducteurs distraits.

Dans les 11 villes où l'activité a eu lieu, 11 801 conducteurs sont passés devant les adolescents pendant une période d'une heure. De ce nombre, 39 % étaient distraits d'une façon ou d'une autre.

La distraction la plus communément observée concerne le fait de manger ou de boire au volant, qui a été observé dans 8 % des cas relevés. Elle est suivie par les distractions ci-dessous : parler à des passagers (7 %) ; fumer (5 %) ; parler au téléphone (3 %) ; texter (3 %) ; se maquiller, se coiffer, se raser (3 %) ; chercher un objet dans la voiture (2 %) ; utiliser un dispositif tel que le GPS, la radio, ou encore un jeu (1 %). Un conducteur observé était même en train de jouer avec son chien !

La ville où ont été enregistrés le moins de cas de distraction est Toronto (15 % des conducteurs). À l’inverse, Edmonton est la ville où le plus de cas de distraction (88 %) ont pu être observés.